Genève veut couvrir 20 % de ses besoins en chaleur par la géothermie

Le forage exploratoire de Satigny, réalisé dans le cadre du programme GEothermie 2020 du Canton de Genève, a confirmé les prévisions de la prospection. L’eau chaude trouvée à 744 mètres de profondeur remonte naturellement à la surface à une température de 33 degrés avec un débit de plus de 50 litres par seconde.

Réalisé dans le cadre du programme GEothermie 2020 piloté par l’Etat de Genève et mis en oeuvre par les Services Industriels de Genève (SIG), ce projet pilote poursuit trois objectifs. Le premier est de confirmer les données théoriques récoltées lors des campagnes sismiques réalisées depuis 2014. Il s’agit de vérifier que les couches géologiques visées et les failles sont bien présentes aux point prévus par le modèle et que l’eau y circule à des températures et des débits intéressants. Or les résultats du forage exploratoire de Satigny dépassent toutes les prévisions en termes de température et de débit.

L’eau remonte naturellement sous pression à la surface à un débit de plus de 50 litres/seconde. « Ces premiers résultats sont prometteurs, et permettront au canton de Genève de réaliser sa transition énergétique, avec notamment de la thermique renouvelable », se réjouit Antonio Hodgers, conseiller d’Etat chargé du département du territoire (DT). « Nous avons pour but de couvrir 20 % des besoins en chaleur du canton d’ici 2035 avec la géothermie ».

Prévisions dépassées

Le deuxième objectif est de créer un pôle d’excellence en géothermie à Genève. Ce forage de moyenne profondeur a permis de développer les compétences des SIG, de l’Université de Genève et des entreprises régionales actives dans la géothermie de moyenne profondeur. Prévu à 650 mètres, le forage est descendu à 744 mètres afin de collecter davantage d’informations. « Ce forage s’est très bien déroulé et donne des résultats très encourageants. C’est une réussite, car il dépasse nos prévisions », souligne Christian Brunier, directeur général des SIG. « Ensuite, il permet d’améliorer nos connaissances techniques et organisationnelles en géothermie de moyenne profondeur ».

Troisièmement, le forage a servi de base de référence à l’Etat de Genève pour établir le règlement qui accompagnera la loi sur les ressources du sous-sol en vue d’un développement durable et maîtrisé de la géothermie.

Des analyses approfondies des résultats du forage de Satigny seront menées pour en tirer le maximum d’enseignements avant de réaliser d’autres forages exploratoires. Le programme GEothermie 2020 poursuit ses opérations sur le terrain avec de nouvelles campagnes sismiques qui auront lieu en 2018 et 2019, entre le Jura et le Salève, des deux côtés de la frontière, en concertation avec les autorités françaises. Une journée d’information au grand public sera organisée sur le site du forage de Satigny en septembre prochain.

VOIR AUSSI