Environnement

Greenpeace informe d’un transport de Mox d’Areva pour le Japon

Le Mox est un combustible composé notamment de 6 à 7 % de plutonium issu du retraitement, l’un des radiotoxiques les plus puissants qui existent. Un réacteur carburant au Mox pose donc un double problème : il a un point de fusion beaucoup plus bas et, si une fuite survient, le potentiel de rejets radioactifs est le double.

Pour en savoir plus : http://energie-climat.greenpeace.fr

VOIR AUSSI