Environnement

Grippe H1 N1 : comment s’en protéger

Pour se prémunir contre le virus de la grippe H1N1 comme pour tout virus grippal, il convient de se rappeler que le virus doit être transmis d’un sujet à l’autre. Des mesures d’hygiène permettent de réduire considérablement le risque.


La principale voie de transmission du virus grippal A(H1N1) semble être, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la même que celle de la grippe saisonnière. Nous publions ici les conseils donnés par l’OMS sur site internet, enrichis d’autres remarques.


Le virus grippal se transmet via des gouttelettes respiratoires de très petite taille, invisibles, émises lorsqu’on parle, qu’on éternue ou qu’on tousse. Une solution est de détourner le visage pour éviter une projection de goutelettes. On peut parler en mettant la main devant la bouche.


On peut se prémunir contre l’infection en évitant un contact rapproché avec des personnes présentant des symptômes de type grippal. Il faut essayer de maintenir dans la mesure du possible une distance d’environ 1 mètre avec les personnes proches.


Il faut aussi adopter le comportement suivant :



  • éviter de se toucher le nez et la bouche pour ne pas déplacer vers ces organes les virus susceptibles de pénétrer dans le corps.

  • Le Pr Bruno Lina, responsable du réseau de surveillance de la grippe en France, a rappelé lors d’une table ronde récemment à Lyon que le lavage est mains est le geste essentiel. Il faut se laver soigneusement les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro alcoolique. Il faut se laver régulièrement les mains surtout si l’on se touche le nez ou la bouche ou si l’on touche des surfaces potentiellement contaminées par le contact d’autres personnes : pièces de monnaie, billets de banque, poignées de portes ; barres dans les transports en commun ; etc. Il faut veiller à ce que le ménage et le nettoyage portent sur ces objets et accessoires aussi bien chez soi que dans les entreprises, bureaux et dans les lieux publics.

  • éviter un contact rapproché avec des personnes qui pourraient être malades;

  • réduire, dans la mesure du possible, le temps passé dans des endroits bondés : transports en commun, cinémas, grands magasins, centres commerciaux, gares, piscines, etc. Dans ces lieux, adopter l’attitude qui permet d’éviter d’être contaminé ou de contaminer.

  • bien aérer l’endroit où l’on vit et les bureaux en ouvrant les fenêtres afin de diluer la densité des virus. La charge virale est en effet un facteur de contamination déterminant. Ce geste est d’ailleurs un geste qui doit devenir une habitude en toute période.

  • Il faut avoir une bonne hygiène de vie afin d’éviter la fatigue et l’affaiblissement des défenses immunitaires. Il faut dormir suffisamment, s’alimenter correctement et conserver une activité physique.

  • Les mesures d’hygiène doivent être apprises aux enfants dès le plus jeune âge; à l’école mais aussi à la maison, dans les centres de vacances, aérés, etc. Il faut veiller à ce que cette éducation à l’hygiène, valable en permanence et pour tout type de transmission infectieuse, soit assurée par les enseignants et autres personnels.

  • Les mouchoirs jetables doivent être jetés dans des récipients où ils seront éliminés. Il faut éviter de les laisser trainer !


Port du masque :


Si vous n’êtes pas malade, il n’est pas nécessaire de porter un masque. Si vous vous occupez d’une personne malade, vous pouvez porter un masque lorsque vous êtes auprès d’elle, le jeter immédiatement après dans un contenant où il sera définitivement écarté de tout contact. Ne pas le laisser trainer. Vous nettoyer soigneusement les mains ensuite.


Si vous êtes malade et que vous devez partir en voyage ou être au milieu d’autres gens, portez un masque couvrant le nez et la bouche. Il est indispensable en toute situation d’utiliser correctement les masques. Leur mésusage peut en réalité augmenter les risques de propagation de l’infection.


michel.deprost@enviscope.com


Pour en savoir plus sur la situation de la pandémie suivie par l’Organisation Mondiale de la Santé (Genève) : www.who.int/fr


VOIR AUSSI