Construction et aménagement

Humidité : Une isolation mal réalisée mène à la catastrophe

L’hyper-isolation thermique des bâtiments peut entrainer des dommages importants sur les bâtiments et entrainer des conséquences sanitaires. Près de deux cents professionnels ont participé ce mardi à la Cité de l’Environnement, à Saint-Priest, à une rencontre technique  organisée par Saint-Gobain Habitat, sur le thème de l’humidité.

 

Maîtres d’ouvrages, architectes, bureaux d’études, économistes, entreprises de mise en œuvre, institutionnels, centre de formation en éco-construction : entre soixante douze  participants sur 206 inscrits ont participé à la réunion techniques organisée ce mardi à la Cité de l’Environnement, à Saint-Priest sur l’humidité dans le bâtiment.

La rencontre a été mise sur pied par Mickaël DE CHALENDAR,  Promoteur de la qualité environnementale du bâtiment Région Sud-Est pour le groupe Saint-Gobain.  Près d’une dizaine d’intervenants (1) ont dressé le tableau des difficultés après plusieurs années de mise en oeuvre des techniques et des normes d’isolation thermique.

Les interventions ont montré les liens entre humidité et pathologies du bâtiment, ventilation, qualité de l’air intérieur. Les interventions ont permis d’exposer les  premier retours d’expériences de l’ère RT2012 à partir d’instrumentations et d’enregistrement des performances réelles. Les retours d’expériences peuvent maintenant être établis sur des échantillons suffisants.

C’est ce qu’a explique Hakim Hamadou, ingénieur spécialisé dans le secteur du bâtiment à la Direction régionale Auvergne Rhône-Alpes de l’ADEME a fait état du retour d’expérience sur une quinzaine de bâtiments, des bâtiments neufs mais aussi des bâtiments réhabilités. Les difficultés ne tiennent pas à la qualité de l’isolation. Elles sont générées par l’insuffisance du traitement de l’air. L’objectif reste bien de mettre en place des systèmes de ventilation bien calibrés et fonctionnant correctement pour assurer un renouvellement maîtrisé de l’air.

Le renouvellement de l’air permet de maintenir une bonne qualité de l’air intérieur sur le plan de la santé. Une bonne ventilation permet aussi d’évacuer l’humidité  qui peut atteindre les parois d’une manière superficielle, mais aussi parfois en profondeur.

michel.deprost@enviscope.com

Les autres intervenants ont été les suivants. Enviscope reviendra sur ces diverses interventions dans les prochains jours :

-Dispositif REX Bâtiments performants de l’AQC. Sylvain MANGILI, délégué régional de l’Agence Qualité Construction.

-Bâtiment performants et santé: un duo complexe. Claire-Sophie COEUDEVEZ, Directrice associée de MEDIECO.

-L’humidité et les pathologies du bâtiment: les bonnes pratiques. Laurent GUEDON, Responsable ingénierie thermique et multi-confort Saint-Gobain Habitat France.

-Méthodes et bonne pratiques concernant la mise en œuvre d’une étanchéité à l’air du bâti, la mise en œuvre d’un système de ventilation efficace, et des systèmes d’isolation. Michel FOURNIER, Responsable Ingénierie Chantiers Saint-Gobain Habitat France.

-Retour d’expérience et mise en place d’une instrumentation pour un projet de rénovation énergétique très performante en site occupé (La Fontanière ALLIADE Habitat) : Jean-Baptiste FLEURENT, gérant de Fleurent Architecture.

-Retour d’expérience des performances réelles de bâtiments BBC, instrumentés (Mur/Mur 1 et La Fontanière avec performances réelles en exploitation des équipements). David CORGIER, Directeur général de MANASLU.ing – CMDL.

-Projet « Via Qualité » Démarche qualité des systèmes de ventilation pour les maisons individuelles, et projet « Promevent » Protocoles de contrôles des installations de ventilation mécanique en résidentiel. Adeline BAILLY et Gaëlle GUYOT, Chefs de projets au CEREMA.

-Résultats d’exploitation de bâtiments, les dispositifs d’aide de l’ADEME (AMI, Investissements d’avenir, etc.). Hakim HAMADOU, ADEME Auvergne-Rhône-Alpes (sous réserve)

 

 

 

 

 

 

VOIR AUSSI