Construction et aménagement

Infrastructures: la Fédération des Travaux publics veut des dépenses d’entretien

Bruno Cavagne, président de la Fédération Nationale des Travaux Publics, rappelle à Villeurbanne la faiblesse du niveau d’activité du secteur alors que les besoins en infrastructures sont encore importants. 

La Fédération régionale des travaux publics de Rhône-Alpes a rappelé ce mardi l’état inquiétant parfois des infrastructures dans la région.  Sur les quelque 120 00 ponts de la région, 2400 seraient à réparer d’urgence.  Environ 20% de l’eau potable produite, est perdue dans des réseaux d’adduction qui fuient. ” Les réductions  des budgets d’entretien des infrastructures sont un faux  calcul. ”  a rappelé Jean-Marc Cornut, président de la Fédération régionale des Travaux publics de Rhône-Alpes à l’occasion de l’inauguration  des nouveaux locaux de l’organisation professionnelle à Villeurbanne (Rhône).
La baisse des dotations de l’Etat aux collectivités,  les demandes d’économies demandées à ces dernières, pourraient se traduire en nouvelles réductions de dépenses d’entretien ou d’investissement. De 2014 à 2017, la baisse des dépenses des collectivités pourrait atteindre en cumulé 6,5 milliards d’euros.

Des suppressions d’emplois

Les conséquences sociales, pour des emplois non délocalisables, sont sévères. Le secteur a déjà supprimé 15 000 emplois au niveau national ces dernières années. Or, des infrastructures de qualité sont un atout, en particulier économique, par exemple aux yeux des investisseurs étrangers.

Depuis plusieurs mois les professionnels alertent les pouvoirs publics, a rappelé Bruno Cavagne, président de la Fédération nationale des Travaux publics. «  Nous n’avons aucune réponse » se désole Bruno Cavagne.

Du côté des élus municipaux, le flou est le même. La Fédération Régionale des Travaux publics avait envoyé  un questionnaire aux 300 candidats des communes de plus de 5000 habitants de Rhône-Alpes.  ” Les candidats ont dit qu’ils étaient conscients de la situation mais ils n’ont rien écrit dans leur programmes ». Pour le président de la FRTP, l’entretien des routes et de la voirie est le deuxième poste d’équipements jugés prioritaires. La Fédération des Travaux Publics va envoyer neuf propositions aux 2885 maires qui seront bientôt élus.

michel.deprost@enviscope.com

 

 

VOIR AUSSI