Mobilité

Interreg France-Suisse 2014-2020 : le transport durable parmi les priorités

Le programme européen de coopération territoriale Interreg France- Suisse pour 2014 – 2020  présenté ce jeudi 29 mai permettra de financer pour

Le programme INTERREG entre la France et la Suisse a été présenté ce jeudi au Château de Chillon, dans le canton de Vaud (Suisse) par Pascal Broulis, Conseiller d’Etat vaudois, Président de la Coordination Régionale Interreg Suisse, Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Franche-Comté, Autorité de Gestion, Walter Deffaa, Directeur général de la DG Regio, Commission européenne et Olaf Kjelsen, Ambassadeur en charge des relations transfrontalières, Département fédéral des affaires étrangères, Ce lancement s’est fait en présence d’acteurs du territoire, notamment Christian Dupessey, Conseiller régional de Rhône-Alpes.

Un premier bilan du programme 2007 – 2013 a été présenté. Le programme Interreg France-Suisse 2007 – 2013 a financé 151 projets transfrontaliers pour environ 164 M€. Les projets ont été aidés dans des domaines aussi divers que le développement économique, l’innovation, le tourisme ou l’aménagement concerté de l’espace transfrontalier. Les soutiens ont été à hauteur de 94 M€ des financements européens et français (dont 53,5 M€ du Fonds Européen de Développement Régional – FEDER). Ils ont été à hauteur de  70 MCHF  suisses (dont 10,8 MCHF de subventions Interreg fédérales et 35 MCHF de subventions cantonales.
Parmi ces réalisations figure le projet de liaison cyclable FRANCOVELOSUISSE, pour la réalisation d’une voie verte de 40 km entre Belfort et Porrentruy. Le projet SOS MAM, qui a permis de concevoir la première application médicale de téléconsultation en médecine de montagne.
Le programme concernait deux régions et préfectures françaises (Rhône-Alpes et Franche-Comté), cinq départements (Haute-Savoie, Ain, Jura, Doubs, Territoire de Belfort) et six cantons suisses (Genève, Valais, Vaud, Jura, Berne, Neuchâtel). La nouvelle période est marquée par l’intégration du Canton de Fribourg. L’enveloppe financière augmente de  15 % : 66 M€ de crédits FEDER, 50 MCHF de fonds fédéraux et cantonaux. Les domaines d’intervention ont été resserrés autour des thématiques suivantes : rapprocher les structures d’innovation et soutenir les projets innovants; protéger et valoriser le patrimoine naturel et culturel; encourager le transport durable; favoriser l’emploi et accompagner la mobilité de la main d’oeuvre. Plus de 50 projets sont en cours de montage, dont une quinzaine déjà déposés et une cinquantaine en cours de montage.

VOIR AUSSI