Bioéconomie

Jean Claude Monin, Président des Communes Forestières de France : Il faut conserver le régime forestier

Jean Claude Monin, Président des Communes Forestières de France: il faut conserver le régime forestier ( photo Michel Deprost) Enviscope : En quoi le régime forestier consiste-t-il?
Jean Claude Monin : L’Office National des Forêts va signer dans quelques mois un nouveau contrat de progrès avec l’Etat pour la période 2012 2015. La négociation de ce contrat pourrait être l’occasion de remettre en cause le régime forestier. Le régime forestier prévoit que les forêts publiques, les forêts domaniales qui appartiennent à l’Etat, les forêts appartenant aux communes et aux départements, doivent être gérées par l’Office National des forêts.
Quels sont les risques?
Un rapport a été présente par Hervé Gaymard, qui rappelle l’importance du régime forestier, mais une note de Bercy a été révélée qui fait état d’une évolution souhaitée par certains. Cette évolution consisterait à permettre la gestion des forêts publiques par le secteur privé, par exemple dans le cadre de délégation du service public. Une telle gestion pourrait présenter des risques.
Qui défend le régime forestier ?
La Fédération des communes forestières qui compte 11 000 communes sur 36 000 communes en France. Un grand débat s’est développé dans de nombreuses régions. Mais le régime est aussi défendu par de très nombreux élus, même dans l’actuelle majorité, comme Hervé Gaymard lui-même, car de nombreux élus comprennent les risques qui pourraient apparaitre d’une remise en cause d’une gestion durable de la forêt à laquelle pourraient se laisser convaincre certaines communes. Les élections sénatoriales sont d’ailleurs une échéance cruciale, car les sénateurs sont élus entre autres par des grands électeurs désignés par des maires ruraux. Le débat pourrait contribuer à faire perdre la courte majorité actuelle.
La filière forestière est-elle unie par ailleurs ?
L’unité de la filière forestière a beaucoup progressé et s’exprime aujourd’hui dans France Forêt. Elle s’est construite autour de notions qui ne sont plus conçues comme contradictoires, la production et la protection. On retrouve dans le même mouvement, les professionnels, France Nature Environnement, mais il faut renforcer cette dynamique pour éviter que chaque maillon de la filière cherche à imposer sa vision de la forêt et du bois.
recueilli par Michel Deprost michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI