Actualités

Journée Nationale de l’Ingénieur: visite de Solvay St Fons, spécialiste de la récupération et du recyclage des Terres Rares

Dans le cadre de la Journée Nationale de l’Ingénieur, consacrée à Lyon à l’Economie Circulaire, deux groupes d’une dizaine de personnes ont visité le 3 avril le site Coléop’terre de la société Solvay, à St FONS. Le Groupe Chimique International Solvay accompagne l’industrie dans la recherche et la mise en œuvre de solutions toujours plus responsables et créatrices de valeur.

Solvay a accepté de s’investir à double titre dans le cadre de la Journée nationale de l’Ingénieur, organisée par Ingénieurs et Scinetifiues de France avec un partenariat d’Enviscope.com.

Frederic Carencotte , Directeur des Opérations et Directeur de la Business Unit Recyclage de la GBU Rare Earth Systems, a rendu possible  la visite de l’installation « Coleopterre » de recyclage des Terres Rares et il est venu témoigner à la table ronde organisée en fin de journée à l’ ECAM.
Yann Meyer, ‎Responsable d’exploitation Pôle Partenaires et Services chez Solvay, a accueilli et guidé  les visiteurs en cette matinée de début avril et leur a permis de découvrir et comprendre le processus de récupération et recyclage des Terres Rares.

Une collecte
Des dizaines de millions de lampes basse consommation sont jetées chaque année, représentant un enjeu environnemental majeur. Ces lampes sont collectées et recyclées depuis plusieurs années. L’activité recyclage du secteur est financée par une contribution volontaire des utilisateurs de lampe vers les points de collecte. En France, Récylum est l’éco-organisme en charge de l’organisation de la collecte des lampes.
Une fois collectées, les lampes sont triées et recyclées par des sociétés spécialisées, qui valorisent principalement le verre et  les métaux.

Valorisation des luminophores
Les luminophores contenant les terres rares n’étaient pas valorisés jusqu’au démarrage du projet innovant de Solvay, où ils deviennent des matières premières, et sont dorénavant envoyés à l’usine de Saint Fons au lieu d’être enfouis.

Un projet Européen Innovant
Leader mondial des formulations à base de terres rares, Solvay développe de nombreuses innovations entrant dans des applications de la vie quotidienne (écrans plats, lampes à faible consommation d’énergie, dépollution automobile, optique de haute précision…).
Lancé en 2007, ce projet a nécessité deux années de recherche et développement suivies de deux années d’étude d’industrialisation et de choix des sites. Le Groupe a décidé de cibler dans un premier temps les lampes à économie d’énergie  pour lesquellesla filière de collecte existait. Ces lampes sont riches en six terres rares – le lanthane, le cérium, le terbium, l’yttrium, l’europium et le gadolinium – que Solvay a désormais la capacité de recycler en préservant 100% de leurs propriétés d’usage.

 
Les lampes usagées sont collectées, triées et traitées par des sociétés spécialisées qui en valorisent les différents composants (verre, métaux, plastiques, mercure). Les poudres luminophores sont quant à elles transportées vers les usines du Groupe, d’abord à Saint-Fons (Rhône-Alpes, France) pour en extraire le concentré en terres rares, puis à La Rochelle(Charente-Maritime, France), cette dernière détenant un savoir-faire unique en Europe en matière de séparation. Une fois séparées, les terres rares sont ensuite reformulées en précurseurs de luminophores qui seront réutilisés dans la fabrication de lampes nouvelles.

 

Quelques chiffres ( source site Internet Solvay):
Aujourd’hui le site traite de plus de 1000 tonnes par an de déchets dangereux issus du traitement des lampes à basse consommation. La cible à terme est de 3000 t/an et permettra de traiter l’ensemble du gisement européen.
Comment se répartissent les produits sortants :
– 10 to 20% d’oxydes de terres rares (Europium, Terbium, Yttrium…)
– 10 to 50% de verre (co-produit à valoriser)
– 70 to 80% de phosphates (co-produit à valoriser)

Le traitement permet de réduire par 10  les tonnages de déchets enfouis et de récupérer 90% des terres rares !

Le mot de la fin :
Les Visiteurs ont eu la chance de pouvoir profiter de conditions de visites exceptionnelles, Yann Meyer a répondu à toutes les questions des spécialistes, des experts ou béotiens du recyclage ! Tous émerveillés de découvrir et mesurer toute la signification de ce simple geste que celui de déposer ses lampes usagées dans le conteneur mis à disposition par Recyclum.

A partir du témoignage de Catherine Clauzade, expert en économie circulaire, qui a accompagné l’un des deux groupes, animé des ateliers puis participé à la table ronde de la Journée Nationale de l’Ingénieur à Lyon

VOIR AUSSI