Environnement

Agglomération lyonnaise : la concertation moteur de la trame verte et bleue

Agglomération lyonnaise : la concertation moteur de la trame verte et bleue

La construction des trames vertes et bleues de l’agglomération lyonnaise ( Grand Lyon, Communautés de l’Est lyonnais, de la Vallée de l’Ozon) avance grâce à la coopération entre collectivités, associations environnementalistes, pêcheurs et chasseurs.

Dans quelques mois, la carte des corridors biologiques de l’agglomération lyonnaise sera prête. Le document pourra servir de base à la rédaction des futurs plans locaux d’urbanisme (PLU) qui laisseront leur place aux espèces animales et végétales. Il s’agit de rétablir pour la faune et la flore les circulations naturelles interrompues par la multiplication des constructions: bâtiments, infrastructures, diverses: routes, autoroutes, voies ferrées, quais, barrages, zones d’activités, etc.

Une réunion tenue ce lundi à la Fédération des Chasseurs du Rhône a montré la coopération entre les acteurs de cette reconstruction. Les associations de chasseurs du département du Rhône (environ 300 associations, plus de 10 000 chasseurs) constituent un réseau proche du terrain. Les chasseurs présents partout, ne sortent pas que pour chasser. Beaucoup arpentent la campagne à l’année.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI