Bioéconomie

La France, premier potentiel européen pour la chimie du végétal

La France, premier potentiel européen pour la chimie du végétal

La France possède les ressources biologiques, en particulier végétales, pour développer la chimie biosourcée, et l'industrie décentralisée qui en découle.

On n'a pas de pétrole, mais on a des idées. C'était  le slogan des années soixante-dix quand l'envolée du prix du brut a ébranlé l'occident. On a encore du pétrole, mais nous devrons nous en passer. Restent les idées, des idées qu'il faut appliquer à de nouvelles énergies, pour une nouvelle chimie, la Chimie du végétal.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI