Actualités

L’agglomération transfrontalière de Genève est d’une taille proche de celle de Grenoble.

Le résultat de l’audit urbain 2007-2009 effectué par l’Observatoire statistique transfrontalier montre que l’aire urbaine transfrontalière de Genève (au sens statistique et non au sens administratif) compte près de 800 000 habitants. Elle est constituée du canton de Genève, d’une partie du district de Nyon, ainsi que de 90 communes des départements de l’Ain et de la Haute-Savoie.

En 2008, un tiers des habitants de cette aire urbaine réside en France, un chiffre en légère augmentation par rapport à l’année 2000. Si l’on compare avec d’autres agglomérations européennes, on remarque que la taille de l’agglomération transfrontalière de Genève est proche de celle de Grenoble ou de Bâle. En revanche, elle n’atteint pas la taille de celle de Zurich qui compte 1 170 000 habitants, ni celle d’Oslo constituée de 1 116 000 habitants.

 La ville de Genève compte 11 800 habitants au KM², ce qui constitue une densité de population élevée. En revanche, son aire urbaine élargie est beaucoup moins dense, car elle compte 470 habitants au KM². Donc, la densité de la ville est 25 fois supérieure à celle de l’aire urbaine élargie. Or, dans des villes comme Lausanne, Rome ou Milan, la densité de la ville n’est que deux ou trois fois supérieure à celle de l’aire urbaine.

L’audit urbain indique également que la proportion de jeunes dans l’aire urbaine de Genève équivaut à celle de métropoles telles que Londres ou Vienne. Ainsi, on compte quatre personnes de moins de 20 ans, pour 10 âgées de 20 à 64 ans. C’est dans la partie Française de Genève que le nombre de personnes âgées de moins de 20 ans est le plus important, car il atteint 26%.

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

VOIR AUSSI