Laurent Wauquiez au CESER : la région doit investir pour innover

Digital, environnement, industrie, hydrogène, qualité de l’air, agriculture régionale, circuits courts, mais aussi culture et social, Auvergne Rhône-Alpes doit investir et innover.

Laurent Wauquiez s’est adressé ce jeudi matin aux membres du nouveau CESER réunis pour leur assemblée d’installation.  Délaissant son style souvent cassant des assemblées du Conseil régional, il a trouvé les mots pour rassurer et même susciter l’adhésion d’une large majorité de son public.

Il a rappelé, que l’Etat n’ayant plus d’argent, c’est aux Régions d’investir. En faisant des économies, Auvergne Rhône-Alpes a dégagé de quoi investir pour créer des activités. Des investissements qui doivent aller dans sept directions.

Le premier défi est celui du digital. ” Il  faut à tout prix aider l’ensemble des acteurs de notre région à franchir le cap numérique.”  Le président de la Région cite l’école qui près de l’Hôtel de Région,  réunit 150 élèves très motivés engagés dans une nouvelle orientation et certains de trouver un emploi en CDI.

Le deuxième axe est l’ambition industrielle. ”  Nous sommes une région industrielle. Bien des régions ont renoncé à l’ambition industrielle, pas la notre. Il faut réfléchir à l’industrie du futur, faire travailler ensemble grands groupes, ETI, start  up. Notre région doit défendre cette idée que l’industrie a une place en Europe. ” estime en substance le président de la Région.

Environnement : pour l’innovation

La troisième dimension, c’est l’environnement. Il y a eu beaucoup de sujets de discussions, mais pour Laurent Wauquiez, la bonne approche est celle qui passe par les projets et l’innovation. ” Nous avons gagné la bataille de la qualité de l’eau, mais on semble résignés devant la qualité de l’air. Nous investissons dans des  territoires symboliques comme la vallée de l’Arve, mais des investissements seront réalisés dans d’autres secteurs. ” Auvergne Rhône-Alpes va miser fortement sur l’hydrogène. ” L’hydrogène est plus efficace que l’électricité, il faut arriver en structurant les réseaux d’hydrogène à développer cette énergie.”

Laurent Wauquiez prône le développement des circuits courts, notamment dans le domaine de l’alimentation. Il préfère du ” local ”  de l’agriculture raisonnée et raisonnable à du “ bio importé de Pologne.”  La Région doit donc assurer la promotion de  l’agriculture alors qu’un consommateur n’a le plus souvent aucune information sur les produits issus des territoires.

La cinquième  dimension est celle l’enseignement supérieur. Le sixième axe est celui de la culture. ”  Nous avons fait le choix d’une politique culturelle répartie sur l’ensemble du territoire et non d’une culture élitiste. ” Enfin, le président de la Région veut que cette dernière investisse dans le social et pour le handicap, en dépensant non pour gérer, mais pour innover et trouver des solutions.

 

 

VOIR AUSSI