Biodiversité

Le changement climatique, priorité des citoyens européens

La lutte contre le changement climatique devrait être la première priorité du Parlement Européen selon un nouvel Eurobaromètre, qualifiant les manifestations des jeunes de facteurs d’influence majeurs.

L’Eurobaromètre montre que près de six Européens sur dix sont convaincus que les manifestations des jeunes ont un impact direct sur les politiques tant au niveau national qu’européen. ©Lise Picaud

« La lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement, des océans et de la biodiversité » devraient être les priorités absolues du Parlement européen, affirment les citoyens des 28 pays de l’Union dans un sondage Eurobaromètre réalisé à la demande du Parlement en octobre 2019.

Le changement climatique avait poussé les citoyens, notamment les jeunes, à voter lors des élections européennes en mai 2019. Le sondage publié par le Parlement montre pour la première fois, que les citoyens européens placent le changement climatique en première position de la liste des priorités de l’Eurobaromètre.

Le changement climatique et la protection de l’environnement : premier sujet pour les eurodéputés

Au total, 32 % des Européens mentionnent la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement comme la première question devant être abordée par les eurodéputés. Il s’agit de l’élément le plus mentionné dans 11 États membres, en particulier en Suède (62 %), au Danemark (50 %) et aux Pays-Bas (46 %). Mais le sujet est aussi important pour 39 % des Français, 38 % des Belges et 36 % des Luxembourgeois.

Les personnes ont été interrogées pour déterminer quelle question environnementale était la plus urgente. Une majorité absolue des Européens (52 %) estime qu’il s’agit du changement climatique, suivi de la pollution atmosphérique (35 %), de la pollution marine (31 %), de la déforestation et de la quantité croissante des déchets (28 % chacune).

Le Président du Parlement, David Sassoli (S&D, IT), en visite à Madrid lundi pour participer à l’ouverture de la Conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP25), a déclaré: « Ce sondage montre très clairement que les Européens veulent des mesures européennes pour lutter contre le changement climatique. Hier à Strasbourg, le Parlement a justement approuvé une résolution déclarant l’urgence climatique et environnementale en Europe et dans le monde. Nous écoutons nos citoyens et soulignons la nécessité de traduire les paroles en actes. »

La mobilisation des jeunes pour impacter les politiques

Des manifestations menées par des jeunes, comme le mouvement #FridayForFuture de la Suédoise Greta Thunberg, ont mobilisé des millions de personnes en Europe et dans le monde. L’Eurobaromètre montre que près de six Européens sur dix sont convaincus que les manifestations des jeunes ont un impact direct sur les politiques tant au niveau national qu’européen.

Les Irlandais (74 %), les Suédois (71 %) et les Chypriotes (70 %) sont les plus convaincus par le fait que les manifestations aboutiront à des mesures politiques européennes, contre 42 % des Tchèques et 47 % des Britanniques. Concernant les Belges, les Luxembourgeois et les Français, les chiffres se montent respectivement à 57 %, 57 % et 55 %.

 

VOIR AUSSI