Mobilité

Le Gaz Naturel pour Véhicules: démarrage tardif en France

Le GNV (Gaz naturel pour véhicules) distribué dans deux stations de l’agglomération de Lyon, à Couzon au Mont d’Or et à Villeurbanne présente des avantages énergétiques et environnementaux. La France commence à développer son utilisation.

Le GNV  ( d’origine fossile) est un carburant propre, correspondant à norme européenne « Euro 6 » réglementant l’émission de quatre polluants : les hydrocarbures, l’oxyde d’azote, le monoxyde de carbone et les particules. Il n’émet ni odeurs ni particules fines. Il émet moins de vibrations qu’un véhicule diesel et les nuisances sonores sont divisées par 2.

Le biométhane a les mêmes caractéristiques que le gaz naturel et peut être utilisé comme carburant. Il a des propriétés environnementales extrêmement intéressantes : jusqu’à 98 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’essence et au gazole. Le CO2 libéré à l’échappement est le C02 qu’ont absorbé les végétaux dont on a méthanisé les déchets.

À terme l’augmentation de la production de biométhane d’origine renouvelable sera permise par l’augmentation des installations : plus d’une centaine d’installations de biométhane sont attendues en France d’ici 2020. Les véhicules GNV contribueront à l’atteinte de l’objectif de 10 % d’énergie renouvelable dans le transport.

Après raccordement au réseau GrDF, le gaz est filtré afin d’éliminer les poussières avant d’être comprimé pour distribution via la borne.

Une progression dans les flottes captives

L’utilisation du GNV a connu une croissance +9 % dans le monde entre 2012 et 2013. C’est le premier carburant alternatif avec 18 millions de véhicules roulant au GNV. Le GNV a connu en Europe une croissance de 7 % en 2013, avec un parc de. 1,32
million de véhicules, dont une grande partie en Italie (800 000 véhicules) et en Allemagne.

Le GNV est de plus en plus utilisé en France par les entreprises et les collectivités locales : 2 100 bus en circulation, 650 bennes à ordures et près de 10 000 véhicules
légers. Il est un carburant alternatif complémentaire à l’électricité, particulièrement adapté pour des déplacements intra et inter-urbain.Le parc français est seulement  13 000 véhicules.

De plus en plus d’entreprises choisissent le GNV (Monoprix, Castorama, Carrefour, BioCoop, etc.). Plus des deux tiers des collectivités de plus de 200 000 habitants utilisent du GNV pour leurs bus et bennes à ordures. Plus de 280 stations GNV fonctionnent en France aujourd’hui (environ 40 stations publiques et 240 stations privées).

GNVert, filiale de GDF Suez, est l’acteur majeur de la filière du Gaz Naturel Véhicules en France, en distribuant et commercialisant depuis 1998 du GNV et d’autres carburants propres.

GNVert propose trois types de carburants-gaz . Le GNV est la version fossile, le gaz naturel véhicule ou gaz naturel compressé (GNC). Le BioGNV composé à  100% biométhane est la version décarbonée du GNV, issue de la méthanisation des déchets ménagers. Enfin l’EcoGNV : 30% biométhane et 70% de GNV.

 

 

VOIR AUSSI