Environnement

Le Parc des Oiseaux vu par un non voyant.

Le Parc des oiseaux est accessible pour un déficient visuel, qu’il soit aveugle ou mal voyant. S’il n’est pas un spécialiste des oiseaux, comme c’est mon cas, cela ne pose pas de problèmes. En effet, l’audio-guide que l’on peut récupérer à l’accueil donne des informations sur les divers oiseaux du parc : leur provenance, leur milieu favori, leur alimentation, leur taille…

En outre, les responsables qui nous ont fait visité le Parc décrivent très bien les oiseaux et le milieu qui les entoure, ce qui m’a permis de les imaginer sans difficulté. Les cris d’oiseaux comme les paons ou les toucans m’ont permis de m’immerger parfaitement dans ce milieu.

Le sentiment d’immersion est particulièrement forten visitant la volière des loris. En effet, bien que je n’aie pas souhaité leur donner à manger (et oui, je suis un peu craintif), je les ai senti voler au-dessus de ma tête en poussant leur petit cri. Mais je ne me suis pas approché assez près pour qu’ils s’agrippent à moi.

Faire le tour du parc à bord du petit train a également été une expérience enrichissante. Ce voyage de 30 minutes m’a permis de connaître l’histoire du parc, et de compléter ma connaissance des oiseaux débutée quelques heures plus tôt grâce à l’audio-guide.

Bien qu’écourté en raison du mauvais temps, le spectacle Oiseaux en vol était amusant, et mon absence de vision ne m’a pas dérangé, dans la mesure où chaque vol d’oiseau était commenté par une animatrice. Je me suis rendu ensuite dans les coulisses du spectacle, où un soigneur m’a expliqué, ainsi qu’aux autres journalistes, la façon dont il s’occupait des oiseaux.

Bref, tout cela pour dire que si vous en avez l’occasion, et même si vous êtes aveugle, allez au parc des oiseaux, vous apprendrez plein de choses, à condition de garder vos oreilles ouvertes.

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

VOIR AUSSI