Environnement

Le prix mondial Paul Phelps : Serena Rizzolo doctorante à l’Université Jean Monnet

Serena Rizzolo, doctorante du Laboratoire Hubert Curien de l’Université Jean Monnet (UJM) recevra le prix international Paul Phelps Award, lors de la conférence NSREC 2016 qui se déroulera du 11 au 15 juillet à Portland (Oregon, USA).

L’accident de Fukushima-Daiichi du 11 mars 2011 a montré plusieurs faiblesses dans le contrôle des systèmes qui assurent la sécurité des centrales nucléaires, en particulier, lors de conditions accidentelles. A la lumière de cet événement, Serena Rizzolo, doctorante du Laboratoire Hubert Curien de l’Université Jean Monnet (UJM)a réalisé sa thèse en collaboration avec AREVA avec l’objectif de créer des capteurs à fibres optiques résistants aux contraintes sévères d’une centrale nucléaire. les capteurs doivent en particulier surveiller la température et le niveau de l’eau à l’intérieur d’une piscine de stockage de combustible.

Le prix international Paul Phelps Award récompense au niveau international les doctorants en dernière année de thèse pour leurs recherches dans des domaines très variés. Il est attribué à un maximum de  quatre candidats par an. Cette année trois candidats ont été sélectionnés au niveau mondial.
Auteure et co-auteure de huit publications dans des revues internationales, Serena Rizzolo a soutenu sa thèse le 4 avril pour des recherches menées en co-tutelle entre l’UJM et l’Université de Palerme autour de la thématique : « Avantages et limites des capteurs à fibre optique distribuée basés sur la  Réflectométrie Optique dans le Domaine Fréquentiel en milieux radiatifs ».

VOIR AUSSI