Puy-de-Dôme

Le Puy-de-Dôme veut être pilote de la transition écologique

Le Département du Puy-de-Dôme entend devenir pilote en matière de transition écologique. C’est ce qu’a rappelé en début d’année Jean-Yves Gouttebel, président de la collectivité, qui entend non seulement que les départements ne disparaissent pas mais aussi qu’ils soient actifs, notamment en matière d’environnement et de transition énergétique.

_JEAN-YVES-GOUTTEBEL, président du Conseil départemental du Puy de Dôme
Jean-Yves Gouttebel, président du conseil départemental du Puy de Dôme

Le bilan départemental des dernières années est positif, selon son président, avec en première ligne le classement de la Chaîne des Puys,-Faille de Limagne sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco, comme exemple unique de volcanisme ancien.

Le département poursuit plusieurs objectifs, notamment celui de devenir pilote et “exemplaire” en matière de transition écologique. Dans cette perspective, il entend créer un syndicat départemental de l’eau, afin d’assurer la maîtrise d’ouvrage de l’interconnexion des réseaux d’eau aujourd’hui développés séparément. Cela permettrait d’assurer un meilleur approvisionnement notamment en période de sécheresse.

Dans le domaine économique, la collectivité a aussi pour projet de faire du circuit automobile de Charade un incubateur pour des entreprises des énergies renouvelables et de la mobilité durable.

En matière de solidarité des territoires, le conseil départemental a décidé de développer une offre de santé en s’impliquant directement dans la création d’un centre de santé départemental et dans le recrutement et l’aide à l’installation de personnel médical sur les territoires qui en sont dépourvus.

Budget participatif

La collectivité va également mettre en place un budget participatif doté de 2 millions d’euros pour financer des projets écologiques souhaités par les citoyens. Des réunions d’information sont actuellement organisées dans les territoires pour présenter aux citoyens les modalités d’élaboration de ce budget mais aussi définir son règlement dans la transparence. Les participants pourront candidater à la future commission citoyenne qui sera chargée de voter le règlement. De mars à mai, tous les citoyens pourront faire des propositions, en lien avec les six volets de la transition écologique, sur une plateforme Internet dédiée. Tous les dossiers déposés seront examinés et validés par la commission citoyenne. Au début de l’été, les projets éligibles seront tous en ligne sur une plateforme civitech dédiée. Les Puydômois pourront les voir en ligne, puis voter pour leur(s) projet(s) préféré(s). Cela implique que les citoyens porteurs de projet peuvent faire campagne pour leur projet afin qu’il soit retenu parmi les lauréats du budget écologique citoyen. Les projets lauréats seront connus à l’automne 2020.

 

VOIR AUSSI