Mobilité

Le report de la pose du pont Raymond Barre dû à la déformation d’une pièce.

Les quelque 10 000 personnes qui s’étaient inscrites à l’opération « 25 heures chrono » peuvent être rassurées. En effet, on connaît à présent les raisons du report de la pose du tronçon central du pont Raymond Barre prévue initialement les 30 et 31 juillet. Le Sytral, explique, via un communiqué, les raisons de l’incident technique qui s’est produit le 27 juillet.

 Ainsi, dans le cadre de la phase de transport, la charpente du pont a été renforcée provisoirement, au moyen de tubes et de haubans de stabilisation. Dans la phase de prise en charge de l’ouvrage par les kamags, qui sont des véhicules dotés de puissants vérins hydrauliques, les tubes et haubans se mettent en tension. Or, le système de fixation de ces haubans n’a pas réagi comme il aurait dû. En effet, les tiges d’ancrage se sont déformées car elles ont subi un effort très important. De ce fait, certains haubans ont partiellement rompus. Le pont a immédiatement été reposé sur ses appuis, à la suite de quoi il n’y a plus de risque de rupture.

Ces renforts provisoires sont seuls responsables de cet incident. En revanche, le pont en lui-même n’a pas subi de dommages. Par conséquent, sa mise en service est maintenue à l’hiver prochain. La nouvelle date prévue pour la pose sera communiquée après le 15 août. Le pont Raymond Barre permettra de relier Gerland à Confluence. Il s’inscrit dans le cadre du prolongement de la ligne de tramway T1 jusqu’à Debourg.

 

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

VOIR AUSSI