Biotope

Les clignotants passent au vert pour un classement du Mont-Blanc

Ainsi l’appel lancé par l’association le 9 mai dernier à Chamonix dans le cadre de la Conférence sur la biodiversité semble prendre corps. En tout cas semble recueillir une attention et un intérêt particulier auprès des élus locaux et territoriaux.
L’association qui milite pour une inscription du Mont Blanc à l’Unesco au titre des biens naturels entamera ces prochaines semaines un état des lieux du dossier. Elle souhaite pointer, dans les prises de position des élus et acteurs locaux, les avancées et les points de blocage qui restent encore à écarter dans le cheminement de mise en œuvre de la candidature. Elle compte, dans un second temps agir auprès des gouvernements des trois pays (France, Italie, Suisse), pour que soit mise au point une communication commune sur cette candidature.

Pas de position de Pro Mont Banc
Le dossier Annecy 2018 pourrait aider cette démarche. De nombreuses associations exigent en effet le classement du massif à l’Unesco en compensation de l’organisation de Jeux olympiques sur le territoire de la Haute-Savoie. Sur le dossier Annecy 2018, Pro Mont Blanc n’a pas souhaité se prononcer, laissant la vingtaine d’associations qui la composent prendre chacune leurs responsabilités et prendre position sur les Jeux.
Autre dossier porté par Pro Mont Blanc, le lancement d’un Centre de veille environnemental qui regroupera les associations de protection de l’environnement et l’ensemble des usagers de la montagne avec pour objectif de former des bénévoles et des citoyens à une veille environnementale qui s’appliquera, dans un premier temps, sur le versant français du massif.
Pro Mont Blanc qui regroupe une vingtaine d’associations (dont les clubs alpins français, italien, suisse, Mountain Wilderness, le WWF, etc.) s’est élargi à la participation de la CIPRA (Commission internationale pour la protection des Alpes) et de la Réserve des Aiguilles rouges. Pour mener à bien ses projets, elle devrait saisir les Régions (Valais, Val d’Aoste, Rhône-Alpes) pour leur demander un accompagnement financier.

La Région Rhône-Alpes qui était représentée par Claude Comet, conseillère régionale en charge de la Montagne et du Tourisme, a annoncé son intérêt pour la démarche de classement du Mont Blanc à l’Unesco, classement que la Région avait appelé de ses vœux dès 2007.
Les membres du conseil d’administration ont été renouvelés, dans la continuité, pour un mandat de quatre années. Le Président actuel, Elio Ricarrand, devrait céder sa place lors d’un prochain conseil d’administration.

A noter que l’association a été récompensée en septembre dernier, par le biais de sa vice présidente suisse Barbara Ehringhaus, lauréate du Prix “Terre de Femmes” 2010, décerné par la Fondation Yves Rocher pour son action en faveur de la protection du Mont-Blanc… action engagée depuis vingt ans !

Isabelle Pierraz

Pour plus d’informations sur Pro Mont Blanc : http://www.pro-mont-blanc.org/index.html

VOIR AUSSI