Biotope

Les défenseurs de la montagne pas d’accord avec la Foire du Tout Terrain de Valloire

« Une promotion schizophrène, principalement axée sur la pratique de loisir, activité interdite dans la nature par la loi » c’est ce que dénoncent Mountain Wilderness et Vivre en Maurienne. Les deux associations relèvent bien que dans la plaquette de présentation de cette foire, le Maire de la commune insiste sur les services rendus par les 4×4 à l’aménagement de la montagne, à l’agriculture, aux travaux publics, à l’armé. Mais , les associations soulignent que sur le salon, il « n’y a pas ou peu de matériels pour professionnels et pléthore de 4×4 de loisir, voire de 4×4 urbains, et d’accessoires visant à les transformer en confortables camping-cars « spécial aventure»

Les associations expliquent aussi que la piste du camp des Rochilles où sont proposées des balades (à 78 € la journée avec véhicules et chauffeur fournis, 58 € si vous venez avec votre propre 4×4) la formule ne semble pas prendre. « Si la première matinée, les chauffeurs se comportaient très correctement et roulaient doucement, les choses ont (mal) évolué dès le lendemain : des randonneurs arrivés sur place dans trois cars se sont fait enfumer par des convois roulant beaucoup plus vite »

Enfin les associations signalent que la zone d’essais n’a pas fait l’objet de demande d’autorisation auprès de la Préfecture. L’arrêté municipal réglementant la circulation et le stationnement dans le secteur au bord de la Valloirette n’indique pas (et de toute façon, un arrêté municipal ne le peut pas !) qu’il autorise cette zone d’essais. Les deux associations rappellent que la commune et l’organisateur sont poursuivis pour cela et convoqués au tribunal d’Albertville le 27 septembre prochain.

VOIR AUSSI