Eau

Les gammares de BIOMAE, sentinelles de l’environnement

BIOMAE, jeune pousse de l’IRSTEA, utilise les gammares pour mesurer les polluants dans les eaux douces.Le gammare est une petite crevette d’eau douce, longue de deux centimètres, qui vit dans les têtes de bassin où l’eau est encore propre. Le gammare, comme les autres invertébrés remplit un rôle capital dans la l’économie  circulaire des milieux naturels. « Il broie les feuilles et végétaux qui serviront de nourriture à des espèces plus petite, à des bactéries qui achèvent la décomposition .» explique  Guillaume Jubeaux,  chercheur à l’IRSTEA, à Villeurbanne, créateur de Biomae.

Le gammare,en ingérant sa nourriture, en respirant, étant immergé dans l’eau, s’imprègne des divers éléments de son environnement. C’est une éponge, un capteur vivant, qui concentre notamment les polluants.

Depuis plusieurs années, les gammares sont utilisés par les chercheurs de l’IRSTEA comme sentinelles de la qualité des eaux. Au point que le laboratoire a développé une activité de prestation qui n’était plus dans sa vocation.  L’idée de créer une jeune pousse est donc venue naturellement et Guillaume Jubeaux qui a  débuté sa carrière de chercheur à l’IRSTEA a décidé de franchir le pas.

Des groupes de gammares

Evidemment les gammares ne sont pas tous identiques. Il en existe plusieurs lignées, qui réagissent différemment à leur environnement. «  Nous travaillons avec plusieurs lignées de Gammares issus  de milieux  où l’environnement est propre et nous utilisons des groupes d’individus calibrés pour réaliser les mesures  » explique Guillaume Jubeaux

Les gammares sont immergés dans des cages pendant vingt et un jours, puis rapportés au laboratoire où ils sont analysés. Evidemment les gammares sont autonomes, et ne tombent pas en panne. Les conditions de récolte des données, les conditions d’analyse sont standardisées, souligne Guillaume Jubeaux devenu directeur scientifique de BIOMAE, dont Laurent Viviani est directeur du développement.

L’entreprise se développe avec comme actionnaire, l’IRSTEA dont c’est la première création. La société bénéficie de l’environnement de l’incubateur CREALYS installé sur le Campus de La Doua.

michel.deprost@enviscope.com

BIOMA, IRSTEA, Centre de Lyon Villeurbanne ; Cité Lyonnaise de l’Environnement et de l’Analyse, Unité de recherche Milieux aquatiques, écologie et Pollutions, 5 rue de la Doua, 69626 Villeurbanne

Guillaume jubeau@irstea.fr

VOIR AUSSI