Environnement

Les Gorges de la Loire: un guide du Conservatoire des Espaces Naturels de Rhône-Alpes

 Les Gorges de la Loire, dans le département du même nom sont un des milieux naturels les plus bouleversés par l’homme, avec la construction du barrage de Grangent, entre 1955 et 1958.

La construction du barrage, la création d’un lac de retenue de 21 kilomètres d’Aurec sur Loire jusqu’au barrage ont modifié profondément le paysage initial et les milieux naturels, mais la nature a reconquis une partie des nouveaux reliefs. La nature n’est pas immobile. Les Georges de la Loire restent un magnifique milieu transformé, les gorges naturelles pouvant être découverte en amont d’Aurec sur Loire.

Le guide ( 1) réalisé par le Conservatoire des espaces naturels,  de Rhône-Alpes est, comme les précédents ouvrages de la collection, très bien réalisé.  Il commence très logiquement par la description géologique : les gorges de la  Loire ont entaillé la chaine Hercynienne, des montagnes sans doute de la taille de l’Himalaya, peut être apparues il y a 300 millions d’années à travers l’Europe. Cette chaine a été entaillée, mais aussi bouleversée par des effondrements qui ont donné naissance à des accumulation de houille. De ce socle on découvre  encore la variété des granites, mais aussi la végétation qui aime les composants de cette roche.

Des habitats nouveaux

Bouleversées par la construction du barrage Grangent, les Gorges associent des éléments anciens et des éléments apportés par le plan d’eau.

Le barrage a compromis les populations des poissons, en particulier des saumons qui longtemps ont remonté  et dévalé le fleuve. D’autres migrateurs ont été interrompus dans leur course qu’aucun ouvrage n’a pu autoriser. Le lac est aussi menacé par des rejets de polluants ( pcb, métaux,) et par l’eutrophisation.

Les Gorges de la Loire forment cependant un milieu intéressant, pour des espèces venues s’y installer, y prospérer:  oiseaux d’eau, insectes comme plusieurs espèces de libellules.  La loutre semble revenir le long d’affluents de la Loire. Des bords du fleuve aux landes des sommets, plusieurs milieux s’étagent, avec leurs cortèges d’espèces, des dizaines d’espèces de papillons, comme des mammifères dans des forêts peu exploitées.

Les Gorges de la Loire à l’amont du barrage de Grangent sont aussi riches d’un patrimoine historique, architectural, très ancien, avec le château d’Essalois ou le hameau des Camaldules, et, plus récents les restes parfois émerhés d’un viaduc.

Tous ces milieux sont observés, protégés avec soin par de nombreuses structures locales, publiques, associatives. Il est aisé de les découvrir, de mille manières, à pied ou en bateau, en utilisant même les transports en commun, car le site est relié au réseau des transports publics de la Métropole de Saint Étienne.

www.cen-rhonealpes.fr

CEN La Maison forte, 2 rue des Vallières 69390 Vourles

04 72 31 84 50

1) Les Gorges de la Loire, numéro 33, 50 pages, Conservatoire des espaces Naturels, 6 euros

VOIR AUSSI