1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Environnement
  6. /
  7. Les ménages du Sud...

Les ménages du Sud Grésivaudan convaincus par la redevance incitative

   Le Sindicat Intercommunal des Traitement des Ordures Ménagères ( Sictom) du Sud Grésivaudan a réussi la mise en place d’un système incitant les habitants à réduire la masse des déchets ménagers. L’initiative présentée lors d’une récente rencontre de l’ADEME Rhône-Alpes sur la redevance incitative, concerne environ  44 000 habitants de 45 communes regroupées en trois communautés de communes, dans un secteur où se mêlent habitat rural et semi-rural.

Des conteneurs

   Le système repose financièrement sur une part fixe et sur une part variable. Un abonnement au service est facturé 110 euros par foyer, plus 11 euros par personne.
    La  part variable permet d’ajuster au nombre de sacs déposés par les utilisateurs. Les habitants achètent des sacs destinés aux déchets ménagers, au prix de 0,75 euro par sac jusqu’à 18 sacs. Au dix neuvième sac, le tarif passe à 1,5 euro le sac. Un minimum de 12 sacs par an (un par mois) est facturé par foyer.
    Les habitants déposent ces sacs dans des conteneurs installés près de lieux très fréquentés, ce qui a représenté l’essentiel de l’investissement. La proximité des conteneurs  permet de réduire les déplacements pour jeter et pour trier.

   La démarche repose sur la maitrise des volumes collectés, avec des sacs dont le volume est limité à 30 litres, ce qui a un effet sur la maitrise des volumes dans les déchèteries et permet de visualiser les déchets.

    Les résultats ont été très intéressants. Evidemment, il y a eu des failles. Pour la Communauté de Communes de Vinay, des dépôts ont été constatés au pied des conteneurs, pour un poids moyen de 5 kilos. Il a suffi d’ouvrir les sacs pour trouver des déchets permettant d’identifier les propriétaires. L‘évasion hors du SICTOM est évaluée à 10 à 12%, soit en moyenne 25 kilos par foyer.

Réduction du volume des déchets

    Les résultats sont positifs pour la Communauté de Communes de Vinay.  Le volume de déchets annuel était estimé entre 200 et 210 kilos par habitant avant le lancement de la redevance. Après le passage à la redevance, le volume a été abaissé à 48 kilos et une augmentation de tri de 42 kilos par an et par habitant a été constatée, soit une augmentation moyenne de 73%.

Compostage en hausse
    Le système a incité les habitants à valoriser eux-mêmes des déchets. Les déchets sont compostés à raison de 6 à 7%, soit un poids de 12 kilos.  Douze pour cent des foyers ont acheté un composteur lors des trois dernières années. Depuis le mois d’août 2011, 20 lombricomposteurs ont été vendus par une association environnementale locale. Des opérations se compostage semi-collectif ont été lancées sur six sites en un an, dont deux dans des collèges.
      Une recyclerie a été installée dans une déchèterie  et un contrôle d’accès et une tarification seront mise en place en 2012 pour les professionnels.
    Les habitants ont pris de nouvelles habitudes. Les ventes de sacs ont progressé en 2008, 2009 et 2010. Les achats d’habitants de la Communauté de communes de Vinay représentent 50% puis 60% des achats de sacs du SICTOM alors que la population de la Communauté de Communes de Vinay ne représente que 30% de la  population desservie par le Syndicat.
michel.deprost@enviscope.com

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Connection

Connexion à votre compte

Récupération de votre mot de passe

Merci de saisir votre identifant ou votre adresse email