Les passes aident les poissons migrateurs du bassin du Rhône

Comme la passe de Sauveterre inaugurée récemment par CNR, toutes les passes à poissons du Rhône font l’objet d’un suivi piscicole avec les Fédérations Départementales de pêche, l’Agence Française de la Biodiversité (AFB, anciennement ONEMA) et l’association Migrateurs Rhône Méditerranée. Elles permettent aux poissons migrateurs d’accomplir leur cycle biologique.

Pour réaliser la passe à poissons de Sauveterre et les opérations environnementales associées, plus de 50 entreprises dont 95 % d’entreprises rhodaniennes ont participé aux chantiers. Ce projet a permis de redistribuer localement une partie de la richesse générée par le Rhône et de contribuer, grâce aux Missions d’Intérêt Général, au maintien de l’emploi direct et indirect.

La réalisation de la passe à poissons à Sauveterre s’intègre dans l’enjeu global de bassin de restauration de l’axe migratoire qui associe dans le cadre du Plan Rhône l’agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, CNR, l’AFB (Agence Française pour la Biodiversité, anciennement ONEMA), la DREAL de Bassin Rhône Méditerranée et l’Association Migrateurs Rhône-Méditerranée. CNR est le maitre d’ouvrage de la passe de Sauveterre.

Elle a été cofinancée par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse (41.48%), CNR (39.84%), le Fond Européen de Développement Régional (11.6%), et la Région Sud – Provence Alpes Côte d’Azur (7.08%).

La stratégie environnementale de CNR vise à permettre aux poissons migrateurs de remonter de la Méditerranée jusqu’à la confluence avec la Drôme (en rive gauche) et avec l’Eyrieux (en rive droite). Les projets environnementaux globaux associent trois types d’actions : la réhabilitation de lônes, qui améliorent la qualité des milieux aquatiques et favorisent la biodiversité, la construction de petites centrales hydroélectriques (PCH) qui produisent une énergie verte à partir des débits réservés aux vieux Rhône, et la réalisation de passes à poissons.

Depuis 2003, grâce à ses Missions d’intérêt Général, actions volontaires en faveur de la Vallée du Rhône, CNR a construit 11 passes à poissons (passes à bassins ou passes à anguille), dont celle de Sauveterre. Une passe à poissons sur le secteur de Vallabrègues est à l’étude en lien avec la réalisation d’une petite centrale hydroélectrique.

VOIR AUSSI