Actualités

Les syndicats inquiets des conditions de la reprise de Kem One SAS

Alors que l’Etat négocie avec des entreprises la reprise de Kem One SAS, le préfet de Région Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, demande aux syndicats de ne pas bloquer les usines. Dans les schémas de reprise envisagés, une centaine d’emplois seraient supprimés, ce qui inquiète les organisations de travailleurs.

Le préfet reconnait que  « la levée d’un certain nombre de conditions n’est pas formalisée mais le travail entre les principaux intervenants, cabinet du Premier Ministre, ministères, sociétés Total, Arkema, Lyon DellBasell, EDF et autres fournisseurs s’est déroulé tout le week-end.”  Le préfet a rencontré ce lundi Bernard Cazeneuve, ministre du Budget.  Des réunions sont programmées ce lundi soir et demain à Paris avec les repreneurs potentiels et certains de leurs fournisseurs.
Pour le préfet « le blocage des unités de production tel qu’il est envisagé est simplement de nature à inquiéter très fortement des repreneurs de très bonne volonté et n’amène rien à la résolution des problèmes posés : c’est une mauvaise idée. »

VOIR AUSSI