1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Énergie
  6. >
  7. Lyon adopte son...

Lyon adopte son plan Climat Energie

Les objectifs lyonnais sont ceux poursuivis par l’Europe d’ici 2020 : moins 20 % d’émissions de GES, moins 20 % de consommations
d’énergie et 20 % des énergies renouvelables dans le mix énergétique de la Ville. Les émissions de GES  devraient être réduites de 75 % à l’horizon de 2050. Ces objectif sont cohérents avec Plan Climat Energie du territoire du Grand Lyon.

Le Bilan Carbone® réalisé en 2011 sur l’année de référence 2010, a dressé un état des émissions de GES et des consommations énergétiques pour l’ensemble des compétences de la Collectivité et de son patrimoine. L’état des lieux fait apparaître que la Ville a émis 156 000 t eq CO2 en 2010, avec le poids prépondérant des émissions dans les domaines des déplacements et de l’énergie.  Le champ d’émissions de CO2 s’élève à 66 430 t eq CO2.

Le plan englobe deux périmètres:
– Périmètre 1 : les émissions directes produites directement par des sources contrôlées par la Ville (ex : les émissions des véhicules
qui lui appartiennent, les chaufferies consommant du gaz ou du fioul…) ;
– Périmètre 2 : les émissions indirectes associées à l’énergie : consommation de l’électricité, de la chaleur ou de la vapeur (ex :
chauffage urbain Rive Gauche ou électricité liée au chauffage des bâtiments, à l’éclairage public…).
Le plan repose sur :
•les économies d’énergie liées – aux bâtiments municipaux ; à l’éclairage public ;
•l’utilisation des énergies renouvelables ;
•les actions sur les installations de rafraîchissement / climatisation (fluides frigorigènes) ;
•les déplacements professionnels ;
•l’évaluation et l’outil de suivi ;
•l’organisation administrative

En application de la loi Grenelle 2, le PCET procède à une analyse de la vulnérabilité climatique de la Ville de Lyon, en vue de préparer son adaptation aux changements climatiques (ex : actions sur les îlots de chaleur urbains, recours à la végétalisation des toitures terrasses, sélection de types de plantes s’adaptant aux changements climatiques, études sur les risques épidémiologiques liés aux changements climatiques…).

Les efforts cependant pas totalement à l’atteinte des objectifs des « 3×20 ». Le différence entre les objectifs du plan et les actions concrètes sera compensé par l’achat d’électricité verte ou par le recours à un fonds de compensation.

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.