Mobilité

Lyon : le pont Schuman pourrait ne pas améliorer la circulation


Le projet de pont Robert Schuman, sur la Saône, entre le neuvième et le quatrième arrondissement, devient réalité. Après des années dans les cartons (surtout ceux de la mairie du neuvième arrondissement) le projet prend forme. Des travaux de sondage dans le lit de la rivière ont été engagés. Le pont sera jeté entre le quartier de la Gare d’Eau ( ancien port à l’entrée de la ville) dans le neuvième arrondissement, et les pentes de la rive gauche de la Saône, dans le quatrième arrondissement.
Les raisons de la construction invoquées depuis le début sont les suivantes : éviter l’entrée de la circulation dans le quartier de Vaise surchargé par le trafic venant de l’ouest lyonnais et du Val de Saône. Le pont, très près du centre du quartier, devrait rejeter la circulation de la rive droite à la rive gauche.
Depuis le début du projet le quartier de l’Industrie, à Vaise a été profondément restructuré, dans la ligne des projets imaginés au temps de Michel Noir, activités tertiaires et résidentiel poursuivis par Raymond Barre puis sous le mandat de Gérard Collomb, qui fut maire de l’arrondissement. Un projet de réhabilitation des Berges de la Saône( mandat de Gérard Collomb) va être lancé pour redonner aux quais ( totalement abandonnés depuis des décennies) un aspect attrayant. Les deux rives de la Saône seront aménagées pour retrouver un caractère naturel propice à la promenade.
Rive droite: transports en commun et modes doux

Le quai de la rive droite sera judicieusement réservé aux transports en commun et aux modes doux. La circulation automobile sera éloignée du quai (ce qui est positif) pour longer la voie ferrée et rejoindre la Gare de VAISE, ses parkings de dissuasion (déjà saturés) et son pôle multimodal très actif, créé il y a une vingtaine d’années. Une logique globale aurait voulu que les flux de circulation fussent fortement filtrés en amont, avant d’arriver sur Lyon. Elle aurait voulu que transports en commun fussent renforcés pour concentrer les voyageurs sur les modes collectifs.
La circulation automobile sera depuis la Gare de VAISE, dirigée par un nouvel axe, vers le Pont Schumann qui l’orientera sur la rive gauche, pour lui donner accès à l’hypercentre, du côté de la Saône comme du côté du Rhône. Donne accès à l’hypercentre c’est aller à contre sens de l’histoire des déplacements qui veut que les flux automobiles soient retenus à l’extérieur.

 

Le même projet inclus la fermeture de la passerelle Mazaryk, à sens unique depuis longtemps, qui sera réservée aux piétons et vélos. le projet anticipe la fermeture de la même manière, de la passerelle de l’Ile Barbe, elle aussi beau témoin de l’architecture du dix-neuvième siècle.Les associations et certains élus ( Europe Ecologie les Verts) tentent d’insérer le projet aux mieux.

Ces deux fermetures sont de bonnes idées, mais il est moins certain que le basculement d’une rive à l’autre de colonnes de voitures, fasse avancer le trafic!

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI