Energie

Michèle Rivasi, après le rapport du Giec : il y a urgence et des solutions

Michèle Rivasi, après le rapport du Giec : il y a urgence et des solutions

Michèle Rivasi, députée européenne, membres d’Europe Ecologie les Verts, élue locale de Valence, réagit au sixième rapport du Groupe International d’Experts sur le Climat (Giec). Selon celui-ci, l’objectif de limiter la hausse des températures à 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels fixé à Paris peut être atteint à condition que les gouvernements agissent dès à présent avec un volontarisme absolu. 

Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et co-rapporteur sur la gouvernance de l’Union de l’énergie réagit à la publication du rapport des experts mondiaux du climat : “Le rapport du Giec montre que le monde n’agit pas assez vite. À moins que les émissions ne diminuent rapidement, les températures pourraient augmenter de 1,5 °C d’ici 2040, de 2 °C d’ici 2065 et de 4 °C d’ici 2100. Le changement climatique, on le vit à l’heure actuelle : on l’observe à l’ampleur des canicules, des précipitations diluviennes, des feux de forêts, des invasions ou extinctions d’espèces, de la fonte du permafrost, etc.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !