Mobilité

Municipales: Génération Lyon veut renforcer le métro au centre de Lyon

Je n’opposerai pas les modes de déplacements les uns aux autres, mais je favoriserai leur complémentarité. Être libre dans ses déplacements quotidiens, c’est aussi avoir le choix parmi différents modes de transports en fonction de ses besoins.” a déclaré Michel Havard, tête de la liste Génération Lyon ( UMP-UDI notamment) aux élections municipales des 23 et 30 mars, en présentant les proposition de la liste pour les transports.

Génération Lyon souligne la nécessité d’achever les grandes infrastructures, et notamment le périphérique Ouest (Anneau des sciences).

Génération Lyon (UMP-UDI) propose de changer l’approche des transports pour le centre de Lyon. «  Nous ne voulons pas de la dissuasion actuelle de l’usage de voiture à Lyon, mais au contraire faire évoluer l’usage de la voiture par le développement d’une offre plus complète » explique Michel Havard. Actuellement, de nombreux automobilistes viennent au centre de Lyon où ils passent énormément de temps à chercher un stationnement. Quinze pour cent du trafic dans la Presqu’Ile est représenté par des véhicules de conducteurs en quête d’une place de parking.

Renforcer le métro

Michel Havard, et le responsable des transports pour la liste, Denis Broliquier, proposent de renforcer le métro au cœur de l’agglomération, entre la Gare Saint Paul et la gare de la Part Dieu. La gare Saint Paul est très bien reliée à l’Ouest Lyonnais, grâce au réseau ferré de l’Ouest Lyonnais. Saint-Paul accueillera à terme 21 000 voyageurs par jour. Une future ligne Saint-Paul Part Dieu  passerait par les Halles et par l’Auditorium, des secteurs de la Part Dieu actuellement mal desservis par le métro (Cité Administrative d’Etat, Grand Lyon). La ligne aboutirait sous la gare de la Part Dieu elle-même, alors que la station de la ligne B est décentrée par rapport à la gare.

Cette ligne forte permettrait dans un premier temps, de soulager le trafic saturé sur les lignes de trolleybus C3 (55 000 passagers par jour) et C13 (25 000 passagers par jour). Le coût de la ligne  (3,4 kilomètres, pour 1, 7 km pourla section Gerlandè Oullins de la ligne B qui a couté 250 millions) ) serait de 500 millions d’euros, finançables en deux mandats en raison du caractère technique des travaux en milieu urbain dense.

La proposition s’inscrit dans une perspective à plus long terme d’une grande liaison Est-Ouest. Le projet  anticipe la croissance démographique attendue et les besoins de déplacements qui vont augmenter (+ 150 000 hab. + 95 000 emplois à horizon 2030, d’après le SCOT).

Prolongement du métro jusqu’au Centre hospitalier Lyon Sud

Génération Lyon reprend le projet de prolongement de la ligne de métro B jusqu’au Centre hospitalier Lyon Sud. Ce projet déjà retenu par le SYTRAL est nécessaire pour desservir le Sud-Ouest lyonnais et le centre hospitalier Lyon Sud.
Le prolongement nécessite 2 km d’infrastructure nouvelle depuis son terminus actuel, la gare d’Oullins. L’hôpital serait
alors relié directement à trois gares (Oullins, Part-Dieu, Jean Macé). Ce projet comprendrait la réalisation d’un parc relais. Son extension jusqu’à l’A450 sera étudiée pour  créer un pôle multimodal performant au Sud- Ouest de l’agglomération.
Le tramway Debourg- Grange Blanche

Génération Lyon entend réaliser le projet d’extension de la ligne T1 qui desservira le 7e et le 8e arrondissement, reliant Debourg
à Grange-Blanche, et assurant l’interconnexion avec les lignes B et D du métro.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI