Eau

Nappes phréatiques: situation favorable en vallée du Rhône

Le niveau des nappes au 1er juillet 2014 est hétérogène d’une région à l’autre, mais la vallée du Rhône est en situation favorable.
Selon le BRGM, les deux tiers des réservoirs (73%) affichent à fin juin un niveau normal à supérieur à la normale. Les secteurs où la situation est favorable (niveau supérieur à la normale) sont répartis dans l’ouest (nord du bassin Adour-Garonne et ouest du bassin Loire-Bretagne), le sud-est (vallée du Rhône) et le nord (bassin Artois-Picardie). Seul le département de l’Hérault et des secteurs côtiers du Languedoc-Roussillon présentent une situation plus nuancée.

Après une recharge hivernale notable, on s’oriente vers la période habituelle de baisse très généralisée des niveaux. L’état de remplissage des aquifères affiche, pour la plus grande majorité d’entre eux (73%), des valeurs égales ou supérieures à la normale.
Pour plusieurs secteurs les niveaux des nappes sont supérieurs à la normale, notamment dans la vallée du Rhône, dans le bassin Artois-Picardie, dans le nord du bassin Adour-Garonne ou l’ouest du bassin Loire-Bretagne. Quelques nappes en Alsace, sur la plus grande partie du bassin Parisien, en Lorraine, en Languedoc-Roussillon et en Corse présentent des situations plus nuancées avec des niveaux plus normaux, voire déficitaires.
Parmi les nappes qui présentent les situations les plus favorables  figurent les aquifères de la vallée du Rhône, orientés à la baisse mais dont les taux de remplissage sont, pour beaucoup, supérieurs à la normale.
Parmi les secteurs avec des niveaux proches de la normale voire inférieurs à la normale, figurent les aquifères karstiques des régions montpelliéraines et nîmoises.

VOIR AUSSI