Mobilité

Le transport fluvial recherche des professionnels

Le secteur du transport fluvial est à la recherche de compétences. Le secteur a connu une croissance de 40% depuis dix ans et l’ouverture du canal Seine Nord Europe en 2013 devrait conforter ce mouvement. Sur l’axe Rhone Saône aussi le trafic se développe rapidement, aussi bien le jour, que la nuit.


Le secteur qui met en avant ses atouts en terme d’énergie, de sécurité, offre plusieurs opportunités d’emploi comme salarié, mais aussi comme chef d’entreprise ou comme commandant d’un bateau ou encore comme artisan transporteur.


Ainsi, transport fluvial compte environ 800 entreprises artisanales, le plus souvent des entreprises familiales de petite taille, qui réalisent entre 100 000 et 500 000 euros par an de chiffre d’affaires, selon la taille du bateau utilisé. Le secteur artisanal devrait dégager dans les prochaines années des emplois car 44% des chefs d’entreprises actuels devraient partir à la retraie. Pour s’installer, il faut posséder une Attestation de Capacité Professionnelle. Cette attestation peut être préparée dès 18 ans, par équivalence d’un diplôme supérieur spécialisé en transports, par équivalence professionnelle dans une entreprise de transport ou par passage d’un examen.


Le certificat de capacité lui, est obligatoire pour la conduite d’un bateau de commerce. L’examen peut être passé dès l’âge de 18 ans. Il nécessite une expérience professionnelle minimale de 100 jours pour certaines catégories de bateaux.


Plusieurs autres diplômes peuvent être préparés pour travailler dans le secteur de la navigation fluviale commerciale, dans le transport de marchandises ou de personnes. Le CAP de navigation fluviale forme en deux ans des matelots qualifiés. Il est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans. L’enseignement est donné au lycée Emile-Mathis, à Schiltigheim, dans le Bas Rhin. Il peut être préparé en alternance avec le Centre de Formation des Apprentis de la Navigation Intérieure, un centre de formation d’apprentissage situé au Tremblay-sur-Mauldre (Yvelines). La mention complémentaire « Transporteur fluvial » dispensé au CFANI permet aux titulaires du CAP ou d’autres diplômes d’approfondir leurs compétences en matière de gestion.


Enfin, le Diplôme Supérieur de la Navigation Intérieure de l’Institut Supérieur de la Navigation Intérieures est délivré par la Conservatoire National des Arts et Métiers valide l’unique formation supérieure pos-bac en transports fluvial. L’enseignement dure deux ans.


Des métiers sont aussi offerts à terre, avec des emplois de responsables de flotte, métier qui consiste à organiser au sein d’une entreprise, l’affectation des unités de la flotte. A terre le transport fluvial a aussi besoin de commerciaux.


Pour en savoir plus sur les métiers du transport fluvial:


CFANI : http://cfani.free.fr


ISNI : http://www.isni.eu


Lycée professionnel Emile-Mathis : http://www.lyc-mathis-schiltigheim.ac-strasbourg.fr


Voies Navigables de France : www.vnf.fr


Chambre Nationale de la Batellerie artisanale : www.cnba-transportfluvial.fr



Comité des Armateurs fluviaux : www.caf.asso.fr

VOIR AUSSI