Chaleur

OPERENE : les premiers contrats de performance énergétique globaux de copropriétés d’Auvergne rhône-Alpes

OPERENE : les premiers contrats de performance énergétique globaux de copropriétés d’Auvergne rhône-Alpes

La société d’ingénierie OPERENE, a réalisé les deux premiers Contrats de Performance Energétiques Globaux en copropriété de la région Auvergne -Rhône-Alpes. Deux groupements d’entreprises locales ont réhabilité énergétiquement deux copropriétés l’une à Lyon, l’autre à Miribel avec une obligation de résultat.

Les travaux de rénovation énergétique de la copropriété  les Balmes à Miribel (Ain)  devront permettre une réduction de 48% de la consommation de gaz. Les travaux dans la copropriété Les Pléiades, dans le sixième arrondissement de Lyon, devront permettre une réduction de la consommation de gaz de 35%. La mesure de la consommation sera réalisée sur les compteurs à l’entrée des installations. L’évaluation des résultats tiendra compte des conditions météorologiques.

Les Contrat de Performance Energétique (CPE)  globaux intègrent une garantie. En cas de non respect de l’engagement, le groupement d’entreprises paiera la différence à la copropriété. Si la facture est inférieure aux objectifs garantis, le bonus sera réparti entre les entreprises et les copropriétés. Les Contrats portent sur une durée de huit ans.

L’opération menée par OPERENE est audacieuse. Elle dénoue bien des situations difficiles en copropriété pour les conseils syndicaux et les régies, explique en substance Nicolas Petit, président d’OPERENE. La copropriété est un univers difficile: la gestion est complexe, les conseils syndicaux peinent à prendre des décisions. Ils ne confient pas volontiers des projets à un seul opérateur, et font  jouer parfois à l’excès la concurrence.

OPERENE a voulu créer un climat de confiance en proposant une opération globale à des copropriétés gérant des bâtiments des années soixante, aux piètres performances énergétiques.  OPERENE a trouvé dans la régie  BGC; dirigée par  Jérôme Gavaudan, un partenaire capable de créer le climat  favorable. Le syndic peut dan la cadre d’un CPE global, s’engager sur une économie de charges. Les copropriétaires achètent une consommation énergétique garantie et les travaux ne sont plus un objectif incertain, mais un moyen.

Les travaux ont été réalisés par des groupements d’entreprises locales de taille petite ou moyenne. La démarche est privilégiée par OPERENE car les entreprises locales se connaissent, savent travailler ensemble.

La rénovation de la copropriété Les Pléiades a bénéficié d’une aide de 3500 euros par appartement de la plate forme ECORENOV de la Métropole de Lyon, soit une participation de 105 000 euros pour une dépense de 730 000 euros. La plate forme a rappelé la présidente, Béatrice Vessiller,  a en trois ans, accordé 8,7 millions d’euros de subventions qui ont permis de réaliser 57 millions de travaux dans quarante copropriétés avec comme objectif une amélioration très forte de  l’efficacité énergétique.

 

 

VOIR AUSSI