Construction et aménagement

Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment durable: ” Les gestionnaires de copropriétés devront se former “

Les copropriétés représentent un enjeu de taille pour la rénovation, en particulier énergétique des logements. Aujourd’hui l’appareillage qui doit permettre de faire évoluer les copropriétés est à peu près complet, a expliqué ce mardi devant 160 adhérents du Cluster Rhône-Alpes Eco Energies, Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment durable mis en place par le Grenelle de l’Environnement.

Les premières propositions lancées en 2009 ont cheminé, sont passées par la voie législative. Le dispositif, est aujourd’hui à peu près complet.

Les règles prévoyant les majorités lors des assemblées générales sont à peu près définies et doivent être confirmées par le Conseil constitutionnel, pour que la loi puisse être publiée dans les prochains jours. L’adaptation de l’Eco prêt à taux zéro (Eco PTZ) collectif est l’objet de dernières mises au point entre le ministère et les organismes bancaires chargés de le distribuer.

Les professionnels de l’administration de biens étaient très occupés depuis plus d’un an par le projet de loi ALUR. Maintenant que le projet est devenu loi, ils peuvent passer à un nouveau dossier, celui de l’application, explique en substance Philippe Pelletier.

Des compétences nouvelles

Or, les gestionnaires d’immeubles manquent de compétences techniques, juridiques et financières pour mettre de place des mesures comme le diagnostic énergétique obligatoire, qui devra être accompagné par des préconisations de travaux lourds, prévient Philippe pelletier.

Pour le président du Plan Bâtiment les mesures nouvelles ne seront traduites dans la gestion des copropriétés que si les personnels des administrateurs d’immeubles sont capables de comprendre le sens des mesures, les enjeux. Les professionnels devront seconder les conseils syndicaux dans l’analyse des devis de diagnostic, dans les propositions de travaux, dans la préparation des assemblées générales, des montages financiers qui engageront des copropriétés pour plusieurs années.

Avec les organisations professionnelles

L’UNIS et la FNAIM devront mettre en place des formations avec l’aide des collectivités, des entreprises de service dans le secteur de l’énergie, avec des organisations du secteur du bâtiment, des réseaux bancaires. La Région Rhône-Alpes, qui a la compétence formation professionnelle a fait savoir qu’elle était prête à soutenir ces démarches. En Rhône-Alpes, Marc Sagnimorte, président du Cluster Rhône-Alpes Eco Energie, lui-même professionnel de la gestion d’immeubles, a annoncé que des formations avaient déjà été lancées. La preuve que la révolution de la rénovation passera par les territoires.

michel.deprost@enviscope.com

? Interview de Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment durable, au Cluster Rhône-Alpes Eco-Energies

VOIR AUSSI