Énergie

Jean Louis Borloo lance un programme de 300 MW de puissance photovoltaïque

A l’occasion des Journées Européennes du Solaire, Jean-Louis BORLOO, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, a lancé ce vendredi à Savoie Technolac, un appel d’offres pour la construction d’ici 2011 d’au moins une centrale solaire au sol dans chaque régionfrançaise. La puissance cumulée représentera 300 mégawatts (MW).


Cet appel d’offres multipliera par 5 le parc photovoltaïque français, avec une répartition sur l’ensemble du territoire. Il représentera un investissement d’environ 1,5 milliards d’euros au cours des trois prochaines années, en cohérence avec le plan de relance de l’économie française.



Le programme prévoit la répartition suivante sur quatre zones géographiques comme suit :


Zone 1 : Dans chacune des régions Aquitaine, Auvergne, Languedoc-Roussillon,


Limousin, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Rhône-Alpes : 2 projets de 10 MW.


Zone 2 : Dans chacune des régions Alsace, Basse-Normandie, Bourgogne, Bretagne, Centre, Franche-Comté, Pays de la Loire : 1 projet de 10 MW.


Zone 3 : Dans chacune des régions Champagne-Ardenne, Haute-Normandie, Ile-de-


France, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, Picardie : 1 projet de 5 MW.


Zone 4 : Dans la région Corse : 2 projets de 5 MW pour des installations avec stockage de l’énergie, avec un projet pour chacun des départements Corse du Sud et Haute-Corse. Dans le département de la Réunion : 2 projets de 5 MW pour des installations avec stockage de l’énergie. Dans chacun des départements Guyane, Guadeloupe, Martinique ainsi qu’à Mayotte : 1 projet de 5 MW pour des installations avec stockage de l’énergie.



Candidature avant le 21 décembre


Les candidats doivent faire parvenir leur dossier de candidature, avant le 21 décembre 2009, à la Commission de régulation de l’énergie. L’avis d’appel d’offres a été publié au Journal officiel de l’Union européenne et le cahier des charges mis en ligne sur le site internet de la CRE : www.cre.fr. Les projets retenus pourront bénéficier d’un tarif préférentiel d’achat de l’électricité pendant une durée de 20 ans. Le cahier des charges met l’accent sur la qualité environnementale des projets : insertion paysagère, surface immobilisée par l’installation, absence de conflit d’usage dans l’utilisation des sols, absence de nocivité et possibilité de recyclage des matériaux utilisés. Seront pris en compte la faisabilité et la rapidité de réalisation des projets : maîtrise foncière, conditions de mise en oeuvre du projet et de raccordement au réseau électrique, soutien du projet par les acteurs locaux . Les projets devront contribuer à la recherche et à l’innovation dans le domaine de l’énergie solaire, grâce notamment à une coopération avec l’Institut national de l’énergie solaire (INES).


L’appel sera attentif au respect des délais de mise en service. Le plan de développement


des énergies renouvelables de la France issu du Grenelle de l’Environnement a pour objectif de porter à au moins 23% la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie à l’horizon 2020, grâce à une augmentation de 20 millions de tonnes équivalent pétrole de la production annuelle d’énergie renouvelable. Le plan vise à multiplier la production par 400 d’ici 2020. A la fin de 2008, la puissance installée en France était de 69 MW étaient raccordés au réseau électrique, contre 27 MW fin 2007.


michel.deprost@enviscope.com



VOIR AUSSI