Énergie

Photovoltaïque: un robot bon pour le service

La rentabilité d’une installation solaire dépend de la qualité du site, de celle de l’installation, des matériels, panneaux et onduleurs. Elle dépend aussi de la maintenance des matériels eux-mêmes: anticipation des pannes, vérification des éléments, contrôle des points de surchauffe indiquant la possibilité de défaillances.

La rentabilité dépend de la propreté des panneaux. En principe, les panneaux inclinés à 15 degrés, sont suffisamment nettoyés par les pluies. Dans des climats tempérés, océaniques du moins, dans des environnements propres.

Mais dans des conditions climatiques sèches et ventées, les poussières s’accumulent rapidement sur les panneaux et peuvent faire décroitre les rendements rapidement. Des fientes d’oiseaux, en milieu maritime peuvent provoquer des taches qui entrainent la chute de la production. Et des environnements urbains: routes, autoroutes, industries, chantiers, entrainent aussi sur des installations sensibles des dépots qui nuisent à la production. Des dépôts de poussières peuvent aussi détériorer des joints, des éléments métalliques.

La propreté des panneaux est donc primordiale. Souvent entre un et deux passages par an, jusqu’à un passage tous les deux ou trois ans suffisent.

Il semble à priori facile de nettoyer manuellement une installation de quelques dizaines de mètres carrés. Mais le travail est délicat potentiellement dangereux comme tout travail en hauteur.  La marche sur la toiture photovoltaïquue peut entrainer des dégradations.

Les problèmes sont les mêmes sur une installation de plusieurs centaines ou milliers de mètres carrés. Les risques sont multipliés et la qualité du travail devient inégale.

Le robot est la solution. Une solution sûre, rapide, efficace. La société Performance Nettoyage exploite dans le cadre de ses prestations, le robot SERBOT, une adaptation d’un robot utilisé dans le nettoyage des surfaces vitrées d’immeubles de grande hauteur.
SERBOT  est hissé sur la toiture, mais demeure relié à son pilote par un cable qui transmet l’énergie et les commandes. Des tuyaux alimentent le robot en eau douce, purifiée.

Le robot se déplace par un système de deux jeux de ventouse, qui permettent d’avancer mais aussi d’effectuer des rotations. La puissance des ventouses assure la sécurité de la machine sur des inclinaisons de 45 %.

L’intérêt de SERBOT, rappelle Pierre Daniel BIZE, de la société Performance Nettoyage, réside dans sa capacité à travailler longtemps, en sécurité, en assurant un nettoyage de qualité régulière.

Le robot SERBOT a été mis au point par la société suisse

VOIR AUSSI