Mobilité

Navire solaire PlanetSolar : mission scientifique réussie pour l’Université de Genève

Le navire a vogué pendant 156 jours en parcourant plus de 20 000 kilomètres. Le grand public a été sensibiliisé aux enjeux climatiques et à l’énergie solaire à chacune des 12 escales telles que Miami, New York, Boston (États-Unis), Halifax (Canada) ou encore Londres (Royaume Uni). La campagne 2013 a été marquée par un nouveau record de la traversée transatlantique en 22 jours soient 4 jours de moins qu’en 2010.

Une météo difficile

 L’expédition scientifique « PlanetSolar DeepWater », débutée en Floride a été menée en collboration avec l’UNIGE ( Université de Genève). Une équipe interdisciplinaire de chercheurs a utilisé les caractéristiques exclusives du bateau pour une campagne de mesures inédites le long du Gulf Stream, principal régulateur du climat européen et nord-américain. Les données récoltées sont en cours d’analyse à l’UNIGE qui en tire déjà un premier bilan positif.

 «PlanetSolar DeepWater a permis de tester, dans des conditions réelles, plusieurs instruments scientifiques, dont certains sont des prototypes développés par l’UNIGE. De nombreuses données à la fois physiques, chimiques et biologiques vont faire l’objet d’une analyse poussée. Bien que l’étude des informations récoltées n’ait pas encore débutée, des tendances intéressantes se dessinent à propos, notamment, de la production d’aérosols par les embruns marins», annonce Martin Beniston, climatologue et directeur de l’Institut des sciences de l’environnement de l’UNIGE. Les chercheurs se sont particulièrement intéressés au phénomène des vortex océaniques, ces gros tourbillons qui se détachent de la partie principale du Gulf Stream, et qui influent sur les échanges thermiques avec l’atmosphère et sur la croissance du phytoplancton.

 Le succès de cette campagne de mesures a ouvert la porte à de nombreux projets qui solliciteraient le navire solaire : campagnes scientifiques avec l’UNIGE, programmes didactiques en faveur des énergies renouvelables, campagne de ramassage de déchets plastiques flottants. L’avenir du catamaran au service de la science et de l’éducation s’annonce prometteur.

Une semaine au cœur de la ville lumière

Le MS Tûranor PlanetSolar sera amarré du 10 au 15 septembre au quai André Citroën, dans l’alignement du Parc André-Citroën à Paris (15ème arrondissement). Des événements saluant la fin de la campagne 2013 seront organisés. Parmi eux, citons le «SolarSoundSystem» (animations musicales alimentées par le soleil), les soirées à vocation philanthropique et les visites du navire par les écoliers. Une exposition dédiée à l’expédition scientifique « DeepWater », en présence de l’équipage et de certains chercheurs, sera ouverte au public le jeudi 12 septembre de 14 heures à 17 heures, dans la serre de l’Orangerie du Parc André-Citroën. La réussite de cette campagne 2013 rassemblera au cours de ces 5 jours de nombreux partenaires et supporters.

michel.deprost@enviscope.com

A propos de PlanetSolar

Le MS Tûranor PlanetSolar, construit à Kiel, en Allemagne, est un catamaran fonctionnant exclusivement à l’énergie solaire. Le 4 mai 2012, après 584 jours de navigation, le MS Tûranor PlanetSolar a accompli le premier tour du monde à l’énergie solaire.

Pour son expédition 2013, le navire a subi une importante opération de maintenance. L’optimisation la plus significative a été le changement du système de propulsion, en remplaçant les hélices de surface par un système complètement immergé. Par ailleurs, l’équipage du MS Tûranor PlanetSolar est composé de : Gérard d’Aboville (capitaine), Brieuc Delbot (second), Antoine Simon (ingénieur éléctricien), Hugo Buratti (matelot et intendant) et Vincent Brunet (intendant).    Au     cours          de     l’expédition « PlanetSolar     DeepWater », l’équipe         scientifique de l’Université de Genève complète l’équipage.

Pour financer cette campagne 2013, PlanetSolar SA bénéficie du soutien de l’Université de Genève, Ciel électricité, Switcher, Association suisse des AOP-IGP, Younicos, Plantbacter, Actides, GoPro, Jean-René Germanier SA, BCCC Avocats, Tempur, Hempel, Présence Suisse, Energissima, l’UIM, YELLO et Waste Free Oceans.

A propos de l’Université de Genève

Fondée en 1559 par Jean Calvin et Théodore de Bèze, l’Université de Genève (UNIGE) est aujourd’hui la deuxième plus grande Haute école de Suisse et compte parmi les 100 meilleures universités du monde. Fleuron de la cité de Calvin, l’institution jouit d’un rayonnement international privilégié et cultive son ouverture au monde.

L’UNIGE accueille environ 16 000 étudiants chaque année dans ses huit facultés couvrant l’essentiel des domaines de la science, de la médecine, des lettres, des sciences économiques et sociales, du droit, de la théologie, de la psychologie et des sciences de l’éducation, de la traduction et de l’interprétation. L’UNIGE poursuit trois missions : l’enseignement, la recherche et le service à la cité.

L’UNIGE est membre de la Ligue européenne des universités de recherche (LERU) depuis 2002. L’Université de Genève remercie la Fondation Wright, la Fondation Henri Moser, la Fondation Ernst et Lucie Schmidheiny, ainsi qu’un généreux donateur anonyme pour leur soutien dans la campagne scientifique PlanetSolar DeepWater

Photos disponibles sur:

http://www.planetsolar.org/presse

Login: presse Password: planet2013solar

VOIR AUSSI