Science

Procédés durables et la valorisation matière : conférences franco-québécoise le 9 octobre à Lyon

Le partenariat franco-québécois sur les écotechnologies se traduira par  l’animation de conférences à l’occasion du congrès de la Société française de Génie des Procédés (SFGP)  à Lyon le 9 octobre de 10h30 à 12h45.

Le séminaire organisé par les partenaires franco-québécois  présentera des projets en cours et des réussites mettant en oeuvre des écotechnologies pour la remédiation et la valorisation des matières résiduelles, en France et au Québec.

Le programme et les modalités d’inscription sont consultables sur le site : http://sfgp2013.congressfgp.eu/seminaire.html

Cette action fait suite à la convention de partenariat que Trimatec, le Club Français des

Membranes, Innovation Fluides Supercritiques et Algasud ont signé avec

quatre centres techniques québécois le CEPROCQ, le CNETE, le CTTEI et l’ITEGA  pour développer les transferts de connaissances et de compétences entre les réseaux des deux pays, de favoriser les projets de R&D collaboratifs et l’accès aux marchés.

La collaboration porte sur les thématiques des fluides supercritiques, des procédés membranaires, de la production et valorisation de la biomasse algale.

Au mois de mars dernier, les partenaires français et québécois avaient profité du salon Americana à Montréal pour organiser des journées thématiques d’échanges qui avaient accueilli 25 scientifiques et représentants d’entreprises des deux pays.

A cette occasion également, le CNETE et la société FlowerSEP, membre de Trimatec, avaient officialisé leur collaboration autour de la technologie innovante développée par l’entreprise française.

Un partenariat fructueux qui multiplie les opportunités d’intensifier les contacts entre les membres des réseaux respectifs autour de projets de R&D collaboratifs.

PRESENTATION DES ACTEURS QUEBECOIS

CEPROCQ : Centre d’Étude des PROcédés Chimiques du Québec

Le CEPROCQ soutient les entreprises, depuis une quinzaine d’années, en génie des procédés chimiques et plus particulièrement pour les secteurs des biotechnologies, des technologies environnementales et du manufacturier. Le CÉPROCQ met en avant des procédés chimiques verts à travers, entre autres, sa plateforme en fluides supercritiques, ultrasons et micro-ondes.

CNETE : Centre National en Electrochimie et en Technologies Environnementales

Le CNETE développe des projets en lien avec les industriels autour de trois grands axes technologiques : les techniques séparatives membranaires, l’électrofiltration et les biotechnologies blanches. Le CNETE a également mis au point des couplages entre membranes et bioprocédés, au travers notamment d’une plateforme de production de biomolécules en continu.

CTTEI : Centre de Transfert Technologique en Ecologie Industrielle

Le CTTEI a pour mission d’accroître la performance des entreprises et des collectivités québécoises par la recherche et le développement d’approches et de technologies novatrices en écologie industrielle privilégiant la mise en valeur des résidus, les écoproduits et l’établissement de synergies industrielles. Grâce à des outils qu’il explore et développe, tels la Bourse des résidus industriels du Québec et les pistes de valorisation utilisant les fluides supercritiques, pour n’en nommer que quelques-uns, le CTTEI concrétise la mise en place de l’écologie industrielle au sein des entreprises et des territoires.

ITEGA : Institut de Technologie des Emballages et du Génie Alimentaire

Créé en 2007, l’ITEGA développe et partage avec des partenaires industriels, des pratiques innovantes en emballage et procédés alimentaires selon les axes suivants : emballages durables et notamment biosourcés, emballages actifs et/ou intelligents, procédés de conservation et procédés alimentaires faisant

appel à la biotechnologie.

PRESENTATION DES ACTEURS FRANÇAIS

CFM : Club Français des Membranes

Le Club Français des Membranes, CFM, regroupe depuis plus de 15 ans les compétences nationales dans le domaine des procédés membranaires. Il est un lieu privilégié d’échanges entre chercheurs, industriels et acteurs des centres techniques. Les membres qui participent à la vie et à l’animation du Club apportent une complémentarité d’approches et de compétences au service de la promotion de ces technologies : fabrication, développement, génie des procédés, ingénierie, utilisation…

Les objectifs du CFM sont de favoriser : (i) l’utilisation des membranes et des procédés membranaires, de les promouvoir et les rendre accessibles à tous, (ii) l’échange entre les différents acteurs académiques et industriels de la communauté française et francophone des membranes et procédés membranaires, (iii) toute action de formation et de communication concernant la recherche et les développements dans ces domaines, (iv) toute action visant à impliquer les membranes dans le secteur industriel. Le CFM met en oeuvre différents outils : diffusion d’informations, organisation d’événements et congrès (MEMPRO).

IFS : Innovation Fluides Supercritiques

Crée en 2006, IFS rassemble les acteurs académiques et industriels français des fluides supercritiques. IFS a pour objectif de promouvoir et accompagner le transfert des technologies de la recherche vers l’industrie.

Pour cela, IFS a constitué des partenariats européens et internationaux (Chine, Japon, Québec, USA) et met en oeuvre différents outils : diffusion d’informations, organisation d’événements et congrès, veille, formation, prestations de services (essais en laboratoire jusqu’au stade pilote industriel à travers ses membres et un réseau de plateformes technologiques : EXTRALIANS, MATCOS …).

Réseau Algasud

Ce réseau d’acteurs académiques et industriels, porté depuis 2009 par Trimatec, a contribué à structurer et à développer la filière Algues en France. Algasud a pour objectif de créer l’environnement propice à l’innovation et au développement des entreprises sur cette thématique : montage de projets de R&D collaboratifs, veille technico-économique, diffusion d’informations, organisation d’évènements ou congrès, mise en relations d’acteurs…

Le pôle de compétitivité Trimatec accompagne le développement de projets innovants mettant en oeuvre des

procédés propres et sobres pour l’homme et l’environnement, dans 4 domaines thématiques : la production et la

valorisation de la biomasse algale, les applications des fluides supercritiques, l’utilisation des technologies séparatives et membranaires, la maîtrise des environnements confinés.

Trimatec fédère un réseau de 249 membres et partenaires en Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes. Depuis sa création, le pôle a labellisé 208 projets totalisant environ 892 millions d’euros.

www.pole-trimatec.fr

VOIR AUSSI