Environnement

Quatre projets de reprise confirmés pour KEM ONE SAS

A la date limite du 9 septembre fixée par le Tribunal de Commerce de Lyon pour le dépôt des offres de reprise de KEM ONE SAS en redressement judiciaire, quatre projets de reprise ont été confirmés par un fonds et une société d’investissements, une organisation syndicale et une personne physique. Trois projets concernent le périmètre industriel global.

Deux projets émanent d’un fonds et d’une société d’investissements, et l’un d’une organisation syndicale, la CGT

Un communiqué de l’entreprise donne quelques détails. Les projets s’inscrivent dans le cadre d’une continuation de la société.

Le fonds et la société d’investissements ont, selon Kem One,  ” souligné les avancées significatives réalisées dans le dossier depuis le mois de juin et précisé que cependant, les conditions ne sont pas encore réunies pour déposer une offre de reprise.”  Ils ont réaffirmé leur intérêt pour la reprise de KEM ONE sur l’ensemble de son périmètre industriel.

Le projet de l’organisation syndicale doit  ” être lui aussi complété et son financement précisé.”

Le dernier projet, porté par une personne physique, concerne une reprise partielle de l’activité industrielle.

L’avancement des dossiers présentés permet à Maitre Sapin  de demander au Juge du Tribunal de Commerce de Lyon une prolongation de la période de dépôt des offres jusqu’au 19 septembre afin de finaliser leur projet de reprise dans les meilleurs délais. Cette prolongation est rendue possible par l’activité satisfaisante de l’entreprise depuis le début de sa période d’observation.
Les deux mois supplémentaires de l’été ont donc été mis à profit par l’ensemble des acteurs concernés par la reprise de KEM ONE pour se rapprocher significativement d’une solution en vue d’assurer la continuité de l’entreprise de manière pérenne et sur l’ensemble de son périmètre industriel

VOIR AUSSI