Réduction de vitesse sur l’A7 : Nicolas Daragon soutenu par Ségolène Royal

Ce mercredi Ségolène Royal a confirmé sa volonté de baisser la vitesse maximum autorisée à 90 km/h sur les tronçons d’autoroutes traversant les villes, une demande présentée par Nicolas Daragon, maire de Valence et président de Valence-Romans sud Rhône-Alpes.

La proposition de l’élu drômois devrait faire l’objet de décisions rapides du gouvernement, qui envisage un calendrier d’application et de concertation à partir de septembre.

La mesure visant à limiter de 110 km/h à 90 km/h la vitesse automobile sur la portion de l’A7 qui traverse la ville de Valence bénéficiera aux quelques 120 000 habitants des communes proches de l’autoroute du soleil telles que Valence, Bourg-Lès-Valence, Guilherand-Granges… Elle est convergente avec la demande présentée depuis plusieurs années par les associations de sécurité routière d’une réduction de la vitesse, mais elle suit aussi des demandes en faveur d’une réduction globale de la vitesse sur les routes et autoroutes, demandes auxquelles le gouvernement résiste.

Cinquante secondes de plus

« En respectant les normes de pollution atmosphérique préconisées par l’OMS et pour seulement 50 secondes de temps de parcours en plus, 55 morts seraient évités chaque année selon trois études concordantes (Institut National de Veille Sanitaire, Air Rhône Alpes, Agence Régionale de Santé) et nous ferons gagner les riverains en qualité de vie (pollution de l’air, nuisances sonores, olfactives…) » souligne le Maire de Valence. La préfecture de la Drôme est traversée par l’A7, très fréquentée tout au long de l’année et plus particulièrement pendant les vacances estivales. La vitesse y est actuellement de 110 km/h, réduite de 20 km/h à chaque pic de pollution ou de trafic, signe de l’efficacité de cette méthode « qui mérite de devenir permanente ».

La pollution atmosphérique sur le territoire de Valence est générée essentiellement par le transport routier, avec 70 000 véhicules/ jour qui circulent en moyenne sur l’A7 et 200 000 véhicules les week-ends de chassés croisés comme celui du 1er août 2015. Le groupe Les Républicains a apporté son soutien à cette demande.

 

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.