Construction et aménagement

Réhabilitation thermique: des montants par logement de plus en plus importants

Selon Cédric Van Styvendael, directeur général d’Est Métropole Habitat, le cout par logement d’une réhabilitation coute bien plus cher qu’il y a une dizaine d’années.

Le coût de la réhabilitation thermique par logement est de plus en plus important pour les bailleurs sociaux. En dix ans, ce coût a quasiment triplé, selon Cédric Van Styvendael, directeur général d’Est Métropole Habitat, interrogé par Lyon Pôle Immo. Selon lui, les offices publics de l’habitat font face à des charges par logements de plus en plus importante pour une réhabilitation.

“Sur les 10 dernières années, deux choses ont vraiment changé en matière de réhabilitation : la question de la réhabilitation énergétique et l’amiante. Il y a 10 ans, une bonne réhabilitation énergétique se montait à 15.000 euros par logement. Aujourd’hui, une réhabilitation visant le label BBC se monte, dans le meilleur des cas à 30.000 euros, et bien souvent à 50.000 euros. On a donc multiplié par trois les besoins d’investissement dans le parc” indique Cédric Van Styvendael.

Il indique également que l’amiante est venu renchérir le cout de la réhabilitation. “L’amiante va venir renchérir le cout de ces réhabilitations. La fourchette de 30.000 à 50.000 euros est valable lorsqu’il n’y a pas de difficulté particulière. Et s’il y a une difficulté spécifique, comme l’amiante dans les enduits de façade, nous sommes sur des sommes bien plus importantes. Nous n’avons pas été confrontés à un tel problème mais certains bailleurs ont été obligé d’arrêter des travaux au regard des couts que ceci peut générer” indique-t-il.

VOIR AUSSI