Biomasse / Déchets

Rhône-Alpes adopte enfin son Schéma Régional Climat Air Energie

Le Schéma Régional Climat Air Energie de Rhône-Alpes a été adopté par la majorité du Conseil Régional. S’appuyant sur la part déjà importantes des énergies renouvelables, hydraulique et bois, le Schéma prévoit d’intensifier le développement des économies d’énergie dans les transports et dans le bâtiment.

Le  Conseil régional de Rhône-Alpes a adopté ce jeudi enfin, le Schéma régional climat, air, énergie (SRCAE), de la Région élaboré avec les services de l’Etat. Le  Rapport adopté avec les voix des groupes PSEA, EELV, PRG, FdG, les groupes UDC, FN votant contre.

La Région, note le communiqué, se dote en matière de transition énergétique d’objectifs qui vont au-delà des objectifs nationaux fixés par la loi « Grenelle 1 ». Le SRCAE de Rhône-Alpes prévoit à l’horizon 2020  de réduire de 21% la consommation d’énergie primaire ( énergie à l’état naturel, non transformée)  par rapport aux objectifs nationaux de 20%. Le Schéma prévoit de réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à leur niveau de 1990. Les objectifs nationaux  sont une réduction de 20%. Le Schéma prévoit de porter à 30% la part des énergies renouvelables produites, la part des renouvelables étant pour les objectifs nationaux de 23%. A l’horizon 2050, le SRCAE envisage de diviser par quatre l’émission de gaz à effet de serre par rapport à 1990.

Il faut rappeler que Rhône-Alpes part d’un niveau élevé, en raison d’une production hydro-électrique ancienne et puissante. Vingt pour cent de la production nationale  hydrauliques sont réalisés en Rhône-Alpes, première région productrice d’hydroélectricité  avec 534 usines hydroélectriques.  des énergies produites en Rhône-Alpes sont renouvelables. En 2011, 28 455 GWh d’énergies renouvelables ont été produits. Les énergies renouvelables  sont produites en majorité par l’hydraulique (60%) et le bois-énergie (31%).

 Réduire la consommation de fossiles

Le SRCAE vise à réduire la consommation d’énergies fossiles, à produire et utiliser localement des énergies renouvelables pour stimuler l’économie locale. Le Schéma veut limiter les émissions polluantes pour améliorer la qualité de l’air, imaginer et développer de nouvelles technologies, de nouvelles filières et de nouveaux usages, et donc créer de nouvelles filières d’excellence pour la région. Le SRCAE favorise l’économie circulaire, l’écologie industrielle et les circuits courts, et donc créer de l’activité de proximité, former aux nouveaux métiers, et donc offrir des perspectives en matière d’orientation professionnelle et d’emploi.
Transports et lycées

Deux des principales compétences régionales sont engagées dans les objectifs du SRCAE:  les transports collectifs, TER et cars Rhône-Alpes (26% du budget) et les lycées (24% du budget ) rénovés en vue d’atteindre un niveau élevé de performance énergétique. Le SRCAE prévoit une réduction de 30% des émissions de gaz à effet de serre par ces bâtiments en 2020. L’objectif pourrait atteindre 40%.

« A l’heure où les négociations internationales sur le climat patinent, il est urgent de décentraliser nos décisions et nos modes de production énergétique » explique Benoît LECLAIR, Vice-président délégué à l’énergie et au climat.

La Région a déjà créé une société publique locale en tiers investissement  pour la rénovation du patrimoine public des collectivités territoriales actionnaire.Elle a créé  un fonds d’investissement de type capital-risque favorisant le développement de projets d’énergies renouvelables, portés par les territoires.

michel.deprost@enviscope.com

 

VOIR AUSSI