Rivière d’Ain : analyses négatives aux toxines

Suite au décès d’un chiot qui s’était abreuvé dans la rivière d’Ain sur la commune de Saint-Jean-de-Niost, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes a procédé à des analyses d’eau dans le secteur. Ces dernières font apparaître une absence de toxines et une concentration en cyanobactéries très inférieure à 100 000 cellules par millilitre.
Au regard de ces résultats, l’alerte sanitaire sur les communes de Saint-Jean-de-Niost et de Blyes est levée par l’ARS.
Par ailleurs, deux lâchers d’eau ont été effectués sur la rivière d’Ain au mois d’août, au niveau du barrage d’Allement, pour en améliorer les conditions écologiques et sanitaires. Au niveau météorologique, la baisse actuelle des températures permet une réduction du risque de prolifération bactérienne.

VOIR AUSSI