Sathonay-Trévoux : un projet à petite vitesse

Rhône-Alpes soutient la remise en service de cette ligne au nord de Lyon mais le projet reste hypothéqué par le poids de l’investissement et les coûts prévisibles d’exploitation.

La réouverture au trafic voyageurs de la ligne Sathonay-Trévoux est un serpent de mer. Ce jeudi quatre représentants du Collectif pour les Transports dans le Val de Saône ont manifesté devant l’Hôtel de Région Rhône-Alpes pour rappeler leur impatience et leur détermination.

En séance plénière du Conseil Régional, les élus ont confirmé le financement à 50% d’un projet dont le coût est estimé à 120 millions d’euros au moins. L’engagement avait été pris dans le cadre du Contrat de Plan Etat Région signé le 6 mars par Jean-Jack Queyranne et Michel Delpuech préfet de Région Rhône-Alpes en présence de Manuel Valls. Le financement régional comprend des études et d’une partie des travaux.

Le département de l’Ain devrait payer les accès routiers, la réfection des haltes. Les nouvelles intercommunalités concernées du Val de Saône devraient aussi mettre la main à la poche. L’Etat et SNCF Réseau ne s’avanceront probablement pas trop.

Mise en service en 2022

Le Contrat de Plan Etat Région court jusqu’en 2020. Michel Raymond, conseiller régional qui fut maire de Trévoux, ancienne capitale des Dombes a fait adopter  un amendement qui envisage une mise en service en 2022. Il compte bien que la Métropole de Lyon et le SYTRAL  apportent  une contribution.

Mais la Métropole semble trainer les pieds pour plusieurs raisons.

Premier argument : une bonne partie de la ligne n’est pas dans le Grand Lyon ni même dans le Rhône.Cet argument montre les limites d’une Métropole dont les limites ont en gros été fixées il y a près d’un demi-siècle. Or aujourd’hui, Trévoux comme d’autres communes du Val de Saône font bien partie du territoire du Grand Lyon.

Le fond du problème reste technique et financier. La choix d’un tram-train n’est pas cohérent avec les options du SYTRAL et ce dernier n’entend pas s’associer à des options qui ne sont pas les siennes.

Une rupture de charge

Le problème essentiel est celui de la rentabilité d’une ligne qui est quasiment un double cul de sac. Elle ne va pas au delà de Trévoux et ne dessert entre Sathonay  et Trévoux qu’en environ 40000 habitants. En effet les habitants de la rive droite de la Saône bénéficient déjà du service assez entre le TER de la ligne Mâcon-Lyon.

Les trams-trains ne pourraient pas aller au delà de la gare de Sathonay où ils rejoindraient ligne Lyon-Bourg-en-Bresse.  ” Cet arrêt à Sathonay pose plusieurs problèmes. Il y aurait rupture de charge pour que les voyageurs montent dans un TER venant de Bourg-en-Bresse, mais ces trains sont toujours bondés. “ explique un spécialiste. Les lignes vers la Part Dieu ne peuvent recevoir davantage de trains.

La rentabilité ne pourrait être améliorée qu’en accroissant la population des secteurs desservis. Il faudrait planifier un urbanisme  plus dense de part et d’autre de la ligne. Cette perspective est inscrite en partie dans les SCOT de l’Agglomération Lyonnaise et dans le SCOT du Val de Saône.  Mais les possibilités d’urbanisation sont limitées. La plaine de la Saône est inondable ainsi que le plateau de la Dombes. Un éco-quartier est projeté à Trévoux, mais son apport de population ne sera pas suffisant.

Une solution invraisemblable consisterait à prolonger la ligne au delà de Sathonay, vers le terminus de la ligne C de métro à Cuire, pour la desserte de quartiers plus nombreux sur la commune de Caluire. Cette solution imposerait  de réutiliser l’ancienne emprise ferroviaire qui menait jusqu’à la gare de la Croix Rousse, aujourd’hui transformée en voie verte.

Le dossier de Sathonay-Trévoux va probablement encore avancer au pas.

michel.deprost@enviscope.com

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.