Terre et Lac devrait exploiter 25 MW en 2019

Terre et Lac est confiant dans le développement des énergies renouvelables, notamment du solaire photovoltaïque et de l’éolien.

Pierre-Emmanuel Martin (Supelec et Docteur en Economie), fondateur et dirigeant de la société Terre et Lac, dont le siège est dans quartier de la Part-Dieu est très optimiste quant aux  perspectives de développement des énergies renouvelables, en particulier du solaire photovoltaïque.

La société fondée en 2009, a traversé la vallée de la mort du démarrage, mais aussi celle, plus dangereuse, du moratoire qui a marqué un coup d’arrêt fatal pour de nombreuses entreprises. Sur un marché émergent où les acteurs manquent parfois d’expérience, Pierre-Emmanuel Martin a poursuivi une carrière toute entière consacrée aux énergies renouvelables, solaire et éolien en particulier. Terre et Lac puise sa force dans des éléments immatériels : la compétence de ses collaborateurs et des convictions quant au potentiel solaire qui unissent dirigeants et équipes, qui ont traversé bien des périodes mouvementées.

Terre et Lac est membre fondateur du tout jeune syndicat AuRA Digital Solaire, qui réunit déjà plus d’une soixantaine d’acteurs du photovoltaïque et du digital en Auvergne Rhône-Alpes. La société emploie aujourd’hui une trentaine de salariés, dans deux activités, le conseil aux opérateurs éoliens (Terre et Lac Conseil), et la conception/réalisation de centrales solaires clé en main (Terre et Lac Solaire).

Des projets en France et à l’étranger

Terre et lac Conseil, travaille pour le compte d’investisseurs et d’opérateurs qui ont des projets éoliens ou photovoltaïques en France ou à l’étranger. « Nous intervenons dès la conception des projets, pour leur mise au point et leur « permitting », mais aussi leur réalisation et leur mise en exploitation. Nous nous appuyons sur un solide retour d’expérience qui permet d’apporter aux clients, les meilleurs assurances de réussite du projet, notamment pour la phase construction »; explique Pierre-Emmanuel martin. Avec son associé, Christophe Bret, les fondateurs de Terre et Lac ont développé un portefeuille de 1150 MW d’installations, éoliennes ou photovoltaïques, dont 600 MW sont actuellement en service.

Terre et Lac Solaire, contractant général photovoltaïque, emploie 20 personnes et accompagne ses clients de la conception à la réalisation, l’investissement et l’exploitation. Les investissements sont réalisés sur des toitures ou des ombrières de parking. L’exemple type est représenté par l’engagement dans l’Appel des 30 !, dans la Vallée de la Chimie, au sud de Lyon. Terre et Lac va notamment installer 40 000 m2 de panneaux photovoltaïques sur 6 sites industriels de la Vallée pour un total de 7,4 MWc de puissance.

Terre et Lac Solaire exploite une puissance PV installée de 9 MW répartis sur 60 sites. Le portefeuille devrait s’accroitre d’une quinzaine de MW pour atteindre un volume de 25 MW à l’horizon 2019.

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.