Environnement

Tourisme fluvial : plus 2,6% en 2013 sur le Rhône Sud

La trafic touristique sur le Rhône et sur la Saône, continue à se développer selon les données 2013 de la Compagnie Nationale du Rhône concessionnaire des installations de navigation sur le fleuve. La CNR investit pour développer le tourisme fluvial. En partenariat avec les collectivités, elle réalise des infrastructures adaptées aux besoins des croisiéristes et plaisanciers : appontements pour paquebots à passagers à Tarascon, halte-fluviale à Aramon pour bateaux de plaisance et péniches-hôtel ont été inaugurés en 2013.

Vingt-quatre bateaux à passagers circulent sur le bassin Rhône-Saône contre 9 en 2005 et 90 000 passagers découvrent la vallée du Rhône chaque année. Malgré les nombreux épisodes de restriction de la navigation dûs aux crues du Rhône dans le Sud du réseau, le trafic a augmenté en 2013 (+ 2,6% d’éclusage). Les retombées économiques ont représenté en 2008 déjà 31 millions d’euros sur l’axe Rhône-Saône, dont la moitié revient au territoire.

Formation des bateliers

La CNR, au titre de ses missions d’Intérêt général, mène des actions au bénéfice de l’ensemble de la profession du transport fluvial. Pour soutenir la formation des bateliers, le centre de formation installé au Port de Lyon proposera fin 2014 le premier simulateur français de conduite spécifiquement conçu pour le Rhône. Il sera destiné aux apprentis et aux pilotes plus avertis pour développer leur expérience au regard des spécificités du fleuve et des situations extrêmes.

De nombreux services sont proposés aux navigants en matière d’information (site Inforhône), de sécurité (édification de la protection au vent sur le canal de Donzère, fiabilisation des ouvrages de navigation…) mais aussi pour leur vie quotidienne (débarcadère à voitures, centre de vie au Port de Lyon).

Un centre à Châteauneuf-du-Rhône

Le Centre de Gestion de la Navigation (CGN) répond à trois enjeux : sécurité maximale par une surveillance accrue des installations, information des usagers, optimisation des services aux navigants.

En 2013, les équipes du CGN ont supervisé, depuis Châteauneuf-du-Rhône, 95 076 éclusages (+2,5%), de jour comme de nuit (+36% d’éclusages nocturnes). Ils ont assuré une veille permanente sur l’enseeumble du linéaire navigable du Rhône. Le CGN apporte aux usagers une information complète sur l’état de la navigation (point météo, restriction de navigation, chantier sur la voie navigable, trafic en temps réel…). Son fonctionnement 24h/24 et 7 jours sur 7 permet une veille radio aux navigants. Le CGN alerte et oriente les secours lors d’incidents de navigation.

VOIR AUSSI