Environnement

Tourisme : une stratégie de plus en plus régionale

Dans les prochaines années, l’animation et le soutien au secteur touristique prendront forcément une dimension plus régionale, avec un souci accru de coordination. Pour promouvoir la Drôme Provençale, l’échelon régional a été plus efficace que l’échelon du Comité départemental du Tourisme de la Drome, reconnait par exemple Jean Besson, vice président du Comité régional du Tourisme de Rhône-Alpes. Pour valoriser des milieux, des thématiques ( montagne,eau), l’échelon régional est le bon niveau, même si cette action est menée en lien étroit avec les comités départementaux.

70% en zones de montagne

Le tourisme est un des principaux secteurs d’activité en Rhône-Alpes, deuxième ou troisième région touristique ( après l’Ile de France et Provence Alpes Côte d’Azur. Avec un chiffre d’affaires annuel de 10 milliards d’euros,le tourisme représente 7,5% de la richesse régionale (Produit Intérieur Brut). Le secteur, qui compte beaucoup de professionnels indépendants, emploie directement 100 000 salariés, et génère 100 000 emplois induits de salariés. Il contribue d’une manière essentielle à l’économie des secteurs de montagne puis que 70% du chiffre d’affaires du tourisme est réalisé dans les secteurs de montagne. Le tourisme a un impact important pour l’environnement.

L’animation et le soutien au secteur sont jusqu’à présent organisées à plusieurs niveaux. L’échelon local, communal ou intercommunal, repose sur les offices de tourisme. Les Comités départementaux du Tourisme appuient les réseaux locaux, avec le soutien des Conseils généraux. Le Comité Régional du Tourisme, Rhône-Alpes Tourisme a pour mission de cordonnées les actions au niveau régional. Composé de représentants des professionnels, le Comité Il est soutenu par le Conseil Régional, puisque son président est conseiller régional.

La réforme des collectivités territoriales qui doit entrer en application en 2014 doit impacter le soutien et de l’animation à la filière touristique. Officiellement, rien n’est prévu pour répartir les compétences entre les collectivités dans le secteur touristique. Le tourisme est une activité fortement enracinée dans les territoires, riche d’emplois et de retombées locaux. L’animation du secteur ne peut que se reposer sur le réseau des offices de tourisme implantés partout. Mais des améliorations peuvent être apportées pour aider le secteur à évoluer : mise en place de nouveaux services, suivi de la demande, éco-tourisme, environnement,
Depuis plusieurs années, le soutien et l’animation du secteur touristique a déjà évolué. Les départements de Savoie (Savoie et Haute Savoie) ont rapproché leurs moyens dans Savoie Mont Blanc. Le Comité régional du Tourisme a développé des actions de soutien au service de tout le secteur : système d’information, ingénierie, innovation, promotion internationale. Le travail des prochains mois et des prochaines années va consister à aller plus loins dans la coordination régionale.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI