Éolien

Transition énergétique : la loi devra accompagner le redémarrage de l’éolien

Le secteur de l’éolien s’est redressé au premier semestre en France. FEE dresse le bilan semestriel, estime que la future loi sur la transition énergétique doit conforter ce redémarrage.

Entre janvier et juin 2014, 394 MW ont été raccordés au réseau électrique -contre 181 MW en 2013 sur la même période. Pour FEE (France Energie Eolienne), syndicat professionnel du secteur, les dispositions du projet de loi sur la transition énergétique doivent permettre d’accompagner la relance de la filière pour atteindre l’objectif ambitieux de 40% d’électricité d’origine renouvelable.

« Le projet de loi présenté aujourd’hui a été globalement consolidé par rapport à la version du 18 juin dernier, la philosophie reste la même : l’ambition démontrée par la ministre pour les énergies renouvelables et l’éolien en particulier est forte, nous nous en réjouissons. » précise Frédéric Lanoë, président de FEE.

France Energie Eolienne constate que le projet de loi détaille le fonctionnement des mécanismes de soutien. FEE souhaiterait que le texte ne fige pas prématurément le cadre tant que la réflexion sur le sujet n’a pas abouti.

Nette progression au premier semestre

Le tableau de bord publié ce mercredi par France Energie Eolienne signale une nette progression des MW raccordés au premier semestre 2014. La progression enregistrée par les industriels français s’explique par des mesures gouvernementales qui ont mis fin à l’incertitude sur l’arrêté tarifaire et simplifié le cadre de développement des projets.

FEE observe néanmoins que des mesures de simplification supplémentaire seront nécessaires pour atteindre un rythme de développement correspondant aux objectifs nationaux.

Chaque semestre, France Energie Eolienne produit un état des lieux exclusif de l’éolien en France, en terme de puissance raccordée et de parts de marché pour les constructeurs de turbines. Les membres de FEE ont construit plus de 90% des turbines installées sur le territoire français et en exploitent plus de 85%.

Les capacités régionales installées au 31/03/2014 étaient les suivantes en MW :

– Champagne-Ardennes : 1308
– Picardie : 1164
– Centre : 758
– Lorraine : 719
– Bretagne : 782
– Pays de Loire : 547
– Nord-Pas de Calais : 530
– Languedoc-Roussillon : 485
– Midi-Pyrénées : 401
– Poitou-Charentes : 376
– Haute-Normandie : 250
– Basse-Normandie : 224
– Rhône-Alpes : 169
– Auvergne : 201
– Bourgogne : 165
– Provence-Alpes-Côte d’Azur : 45
– Limousin : 45
– Franche-Comté : 30
– Alsace: 12,5
– Aquitaine: 0

VOIR AUSSI