Mobilité

Transports urbains: rurbanisation et absentéisme plombent les réseaux

Transports urbains: rurbanisation et absentéisme plombent les réseaux

Les réseaux de transports urbains, nécessaires pour des déplacements propres,  sont plombés par l’extension des investissements, mais aussi par l’absentéisme et la baisse relative des recettes apportées par les clients. La Cour des Comptes dresse le diagnostic.

Les transports urbains de personnes ont été beaucoup développés . Les 287 réseaux hors région parisienne emploient directement ou indirectement plus d’un million de personnes et ont pesé près de 9 milliards d’euros de dépenses en 2012, dont 2,5 Md€ pour l’investissement. Ces transports sont fréquentés par 27 millions d’usagers qui effectuent 800 millions de km annuellement avec une fréquentation en croissance rapide (+ 25 % entre 2000 et 2010).

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI