Construction et aménagement

Travail illégal : la Capeb Rhône lance une campagne de signalements

Travail illégal : la Capeb Rhône lance une campagne de signalements

Salariés mal formés, conditions d’hygiène et de sécurité non remplies, absence de qualité, risques en cas de malfaçon: le travail illégal dans le cadre non respecté du détachement d’entreprises européennes, menace le tissu des entreprises du bâtiment. La CAPEB tire le signal d’alarme et lance une campagne de signalements.

Quel chantier? A quel endroit? A quelle date?  Eléments anormaux? La fiche de signalement disponible sur le site de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Batiment (CAPEB) du Rhône,  permet  à n’importe quel adhérent de signaler aux syndicats et à l’Etat des faits qui laisse suspecter du travail illégal.

La CAPEB a lancé ce mardi une opération déjà menée avec succès en Haute-Loire. L’initiative va plus loin que les actions déjà initiées par les organisations du bâtiment.  Elle prolonge la convention  de lutte contre le travail illégal signé en février 2012 par le syndicat, la DIRECCTE (Direction interrégionale de l’économie, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi, et par le Procureur de la République.

Pour Sylvain Fournès, président de la CAPEB il faut mettre fin à un phénomène qui prend une ampleur sans précédent suite au détournement de la réglementation européenne sur le détachement des salariés. ” Nous ne sommes pas d’accord avec cette règlementation, mais nous demandons au moins qu’elle soit respectée. Or ce texte même n’est pas respecté, ni par les entreprises qui détachent des salariés, ni par les donneurs d’ordre français.”

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI