Énergie

Trois Rhônalpins sur quatre vivront dans des Territoires à énergie positive

Trois Rhônalpins sur quatre vivront dans des Territoires à énergie positive

Entre vingt cinq et trente territoires de Rhône-Alpes veulent être des Territoires à énergie positive. Le peloton de tête est parti, les autres le suivent de près.

Les enjeux de l’énergie sont fondamentaux. Les objectifs 2050 sont lointains mais ils ne peuvent être oubliés. La prise de conscience s’approfondit. Dans quelques mois, dans un an au plus, entre 25 et 30 territoires de Rhône-Alpes pourraient être officiellement engagés dans une démarche de Territoire à Energie Positive (TEPOS) ou dans une démarche de Territoire à Energie Positive pour la Croissance verte (TEPCV). « Soixante-dix pour cent de la population de Rhône-Alpes serait concernée » par cette démarche, rappelle Nordine BOUDJELIDA, délégué régional de l’ADEME Rhône-Alpes, et Yannick PAPAIX, chargé du dossier.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI